PATRICK JOQUEL Sur ce site, mon agenda des manifestations, des animations ainsi que les dernières publications.

divers

25 poèmes
(c)Patrick Joquel
pour jouer avec les mots

1

un élépant voulait canter
une canchon de cine
hélach il était apone
alorch le poque la joua
au saxopone
en cholo

2

le poème
avec son air de presque rien
s’amuse bien

fleur rime avec pleur
douceur avec douleur

poème
il te suffit de si peu
pour me conduire
de la mer à la mort

comme ça

3
J’ai sur ma bosse
un balai brosse
une broche en os
un gosse qui fauche
une moche très grosse
et dans ma posse
une porsche très proche

Tu as un gosse
un balai broche
une brosse en os
une moche qui fauche
une grosse qui bosse
et dans ta poche
un porche qui porsche

Il a un os
une brosse qui fauche
un gosse très moche
une grosse à broche
un balai bosse
et dans sa porsche
une poche très proche

Elle a une broche
un balai d’gosse
une grosse qui fauche
une bosse très porche
un os en brosse
et dans sa poche
une porsche très moche
*
4

Je m’appelle Patrick
Et j’aime l’amérique
La musique
Les colchiques…
Mais je n’aime pas les mathématiques
continue continue
et puis y’a pas d’raison
change de prénom

5

Dans mon panier d’automne
Il y a
Un marron
Deux châtaignes
Trois noix
Et
Chut
Une marmotte qui s’endort

Ne le répète à personne
Amaury

Ceci est un poème jeu. Il suffit de changer le prénom et d’appeler un enfant pour que celui-ci reprenne le poème et mette dans son panier d’autres choses de l’automne, puis appelle un autre… on peut aussi changer de saison

6
verbons un peu
j’ai solidé le sommier de ton lit
as-tu gifafé jusqu’en haut du placard ?
il nuagera toute la journée
elle avait kleenexé tout l’hiver
on cigalera tout l’été
« nous avons automné » feuillent les arbres
lampadairisez donc cette rue !
ils arbrent le jardin
elles pompomgirlerons à la mi temps
7
Cuisine

Conseils du Cordon Bleu

Ne ruminez plus vos herbes grises
cuisinez en bleu

La viande rouge est plus tendre
en bleu

Ajoutez de l’outremer
à vos soupes de vipères

Saupoudrez le gratin d’autobus
de bleu de Prusse

Une halte
whisky pur malt au bleu cobalt

Pour rissoler vos hirondelles
trempez les d’abord dans du miel
puis rissolez-les dans l’huile
rissolez les
bleu ciel

Mijotez le lapin
dans du bleu Klein
mettez en plein

Relevez le clafoutis d’impatiens
d’une pincée de bleu cyan

Soir après soir
ne broyez plus du noir
soyez fleur bleue

8
Météo

Le vent a emporté les feuilles
le verbe est ici conjugué à l’automne

9
Petites annonces

Echange couple d’orques épaulard contre même poids de têtards

Cherche des milliers de kilomètres pour user mes pneus

Vends pour l’hiver un flacon de trois stations

Souhaite rencontrer un éléphant pour ne plus me tromper

Souhaite rencontrer tir au but pour finale de coupe

Piment encore vert
Cherche cordon bleu
Pour relever le gant
Poivron rouge s’abstenir

Echangerai
Ti punch du soir
Contre ti noir du matin

Echange noix de coco
Contre noix de cola

*
comptines
1

Jolie souris
Petite amie
Des grains de riz
Quand je te vois
Du bout des doigts
Je te souris
*
2
Rare homard bleu
Où te terres-tu bel amoureux
?
Au large de la Mauritanie
?
Nenni
!
Près de la Tanzanie
?
En Californie
?
Non plus
!
Sous les côtes de l’Acadie
?
Mais oui
!
Rare homard bleu
Bel amoureux
*
3
un poireau
sans manteau
ni chapeau
mais bien blanc
bien en rang
il attend
qu’attend-il
un brin d’ile
une idylle
du persil
un deux trois
choisis toi

*
mystère
1
Le soir
le ciel est rose
la nuit
la lune est orange
et les étoiles bleues
mais les planètes
de quelles couleurs sont elles
chacune a son odeur
chacune a ses secrets
la mienne est de papier
*
2
nous avons taillé
nos crayons d’automne
et nous accrochons
aux murs de la classe
nos dessins colorés
ils ne tomberont pas
*
3
je dessine un arbre avec deux verts différents
un petit océan avec son dauphin
l’herbe et son petit chat noir
un oiseau avec son chant
je me dessine aussi
avec ma jupe en couleurs
mon tee-shirt rouge et noir
ma corde à sauter
mes chaussures neuves
mes yeux bleus
et je t’écris à ma façon
kan vin tu ici ?
s’que tu ira melle demin ?

4
jus de fruit multivitaminé
ou bien 100% pur jus
?
charcuterie
fromage
crudités
?
pain beurre et confiture
ou au choix
croissant brioche
biscuit biscotte
?
un yaourt
bio
sucré
aux fruits bulgare
?
un bol de céréales
lait froid
lait chaud
?
chocolat chaud
thé café noir
un sucre ou deux
aucun
?
du miel
?
un fruit
?
exercer sa liberté
au réveil
m’épuise

5
sans air
pas de mer
la lune est un désert
sans air
point de voix
pas un bruit
la lune est un désert

6
S’il te plaît
emmène-moi
je ne ferai pas un bruit
ne laisserai échapper pas un rot
pas un pet
pas même un gargouillis
je ne pousserai aucun cri
je resterai muet
c’est promis juré papa
je ne dérangerai pas les autos

7
le soir
sur mon cahier
j’écris des mots

un lit douillet
petit mais chaud
comme un mois de juillet

la nuit
dans ce lit
pour veiller
sur mon sommeil
un ourson des oreillers
vient poser
sa patte en peluche
au creux de mon cou

j’écris des mots
sur mon cahier

8
chaque soir
le soleil se couche
en face du balcon

le soleil descend
raide et lent

sa vitesse est variable
selon mon regard

à l’embrasement
de quelques nuages
qui témoignent
des flux d’air
entre la mer
et les pré alpes
succède
le doux crépuscule
agrémenté de grillons
puis
Vénus s’installe
Et quelques minutes après
Jupiter

Face à face
intemporel
entre un homme
et deux planètes

9
le six avril deux mille deux
peu après l’orage
le premier de la saison
traverse de l’orée du bois
la douce odeur du bois brûlé
me ramène un court instant
quelques pas
aux temps où seules des peaux
tendues sur des branches
me protégeaient du ciel

certains de mes souvenirs
sont bien plus anciens
que ma mémoire

10
Au marché de Lattaquia
Moussah ne va plus à l’école
il sait compter c’est bien assez
pour vendre au marché agricole
il sait compter jusqu’aux milliers
Il vend la chèvre à mil’sept cents
la chèvre à mille sept cents livres
en as-tu lu autant Vincent
dans ton école au toit de givre ?

11
Il n’y a pas que des sorcières heureuses
il y a aussi
ne les oubliez pas
les ébréchées du balai
les édentées de la formule magique
les éclopées du chaudron
les brûlées de la Saint Jean
les fêlées du grimoire
les fragiles du foie
les allergiques au pollen

barbe de givre
il faudra bien
leur donner une formule

12
Avec mon crayon
J’ai dessiné un oignon
Puis de toutes mes forces
J’ai gommé son écorce
Mes yeux se sont brouillés
Sur le papier
J’ai entouré mes larmes

Pour moi ce mot n’a plus de rimes

13

Chaudron fêlé
balai fendu
crapaud séché
corbeau perdu
potion salée
chapeau pendu

Non non et non
Messieurs Dames
n’ayez pas peur
ceci n’est pas un envoûtement

Hélas sept cent soixante dix sept fois hélas

Plus de mémoire
plus de formule
plus de grimoire
plus de pustules
de nez crochu
de dents tordues

vieil âge
je suis au chômage