PATRICK JOQUEL Sur ce site, mon agenda des manifestations, des animations ainsi que les dernières publications.

mistral

Mistral
©Patrick Joquel
Editions du Geai Bleu
100ex.

Ici
la joie commence
avec le balancement des cyprès
quand sur les tombes
dansent les ombres

Mistral
feu aux joues de janvier
*
Contemporain de trois cyprès
d’un olivier
je suis là
comme eux dans la lumière
*
Mistral
tes lèvres serrent les oliviers
Ton baiser ébouriffe les pins
affole un saule
et
celui qui marche à ton pas
caresse avec toi les bois

Aucun bourgeon ne lui échappe
Il guette avec toi l’instant bleu
l’accord parfait
du souffle et de la chair
*
Ici
l’argile affleure
et
celui qui aujourd’hui l’effleure
l’accompagne
et
le traverse
a de la pureté l’odeur
*
Toute une colline éblouie
affute en février
le grain d’or de son chapelet végétal
*
Avec entre tes mains mon souffle et ma joie
j’accompagne à pas lents
le balancement des saisons
Leurs vents burinent les arbres
et
ton visage
une absence

*
Ta présence offre au silence
une saison heureuse
Le soir
l’odeur du mistral caresse une rocaille épanouie
Les couleurs exacerbées cherchent une épaule sure
De vieux chemins
bordés de contre-jour
se souviennent
d’un prénom
N’être issu que du désir suffit-il pour naître ?
Ne suis-je né seulement que de la rencontre de deux corps ?
De la fusion de deux cellules ?
Qui de l’Esprit ou de la chair féconde l’autre ?

*
Mistral de sel et de flamme
Nus et purs
les brasiers relevés
les pinèdes torturées
les ardoises crachotantes
mordent ton acier glacé

Le ciel de Provence cloue les bastides à leurs lanternes

Poumons déferlés
il caracole sans entraves
ni escale
*
Tu es bien
seul
sur cette terre
avec ton corps pour t’y promener
Avec ta langue
et son pouvoir
pour tâtonner le mystère
Avec tes mots
pour dire à la beauté
ton amour
Pour enrober ta mort de parole
et
approcher
certains jours de mistral
le secret de tes solitudes
*
Le mistral
eau désaltérante et fraiche
aiguise
autour d’un cèdre bleu
a lumière
Ouvre-toi
descends profond
En toi coule une source

Ta source unique accueille
accompagne
cet au-delà de toi
que tu pressens déjà
et
vis
falaises abattues
*
Le mistral
parfum d’anisade
étoile avec de longs clous bleus
un ciel lavande et chardon
*
Cigale
entre tes élytres
étincelle un mistral
*
L’air
les couleurs
tout flambe
et
se balance
Mistral limpide magicien