PATRICK JOQUEL Sur ce site, mon agenda des manifestations, des animations ainsi que les dernières publications.

lectures été 19

lectures d’été 2 019
Patrick Joquel
www.patrick-joquel.coù

poésie
Titre : Eloge du caillou
Auteur : Marie Loiseau
Illustratrice : Marie Loiseau
Editeur : Gros Textes
Année de parution : 2 019

Collection la petite porte, dirigée par Marion Lafage : un petit objet gris caillou. Une centaine d’aphorismes ou courts textes sur, autour, avec, sous etc le caillou. C’est tout juste, tout plaisant. Pas aussi simple que ça en a l’air même si c’est tout simple à lire. Evident, comme un caillou. Présent, comme un caillou. Avec ce silence du caillou et sa durée.
Un petit bijou à garder sur son étagère et à relire par petits graviers, comme on donne un coup d’œil à son caillou de collection chaque matin (ou soir).
Comme une pierre de lettré, ces cailloux fabuleux glanés au dehors et mis en valeur pour leur pure beauté dans un jardin, une terrasse…

10.
Quand on connait la famille
du caillou :
bijou, joujou, pou,
hibou, chou, genou…
On sait qu’on est entouré
d’exceptions.

12
Les vieux cailloux
ont la sagesse
d’amasser la mousse.
Ces voyageurs immobiles
ont la beauté
des temples détruits
et la gravité
d’antiques vestiges.

https://grostextes.fr/

*
Titre : Irréconnaissance, poésie noire de la lumière blanche
Auteur : Youssef Branh
Editeur : Les éditions du net
Année de parution : 2 019

Youssef Branh est un de ces jeunes poètes (il n’a pas vingt ans) que nous avons plaisir à suivre avec notre petite revue cairns. Il habite à Kinshasa et se produit régulièrement sur les scènes rap de la capitale du Congo.

On trouve dans ces poèmes des échos d’Eluard, de Hugo, de Senghor, de Philombe. De l’amour, de l’engagement, et de l’Afrique. Premiers pas d’un jeune dans la vie d’homme, premiers poèmes. De la vitalité, de l’espoir, de l’envie et du désir. Plein de promesses à tenir. Une voix à mûrir avec le temps. Un poète à suivre !

En noir et noir

je sors du noir
d’un noir tout noir
ce noir qui charme, ce noir qui calme
ce noir sans larme, ce noir sans drame
je suis noir et tout de moi se passe en noir et noir

Tout noir noir,
plus noir même que le noir
noir de ma peau, noir du soir
noir qui brille dans l’obscur
Ce noir plus beau que la nature
je suis noir et tout de moi se passe en noir et noir

Ce noir blanc comme la neige
ce noir qui me protège
ce noir qui luit, ce noir qui brille dans le noir
où le noir vit, près du noir qui noircit
le noir moins noir pour obtenir le noir plus noir
je suis noir et tout de moi se passe en noir et noir

Le noir beau,
plus beau même que mes mots
ce noir luisant
plus que le noir de nos diamants
ce noir, symbole de notre richesse
ce noir qui caresse, noir tendresse
noir qui s’n fout que le temps dresse
je suis noir et tout de moi se passe en noir et noir

J’aime mon noir noir
ce noir de gloire
ce doux noir qui brille
ce tendre noir qui scintille
ce noir noir qui brille dans le noir
fier de mon noir noir, fils du noir
je suis noir et tout de moi se passe en noir et noir

Fils du noir et du soleil
ce noir qui nous émerveille
un noir noir même dans la lumière noire
ce beau noir et doux noir
je suis noir et tout de moi se passe en noir et noir

Noir de la couleur des anges
ce noir qui jamais ne change
ce noir de la couleur de Dieu
noir de ma terre, noir de mes aïeux

*
L’homme
Je suis l’homme qui vit
et qui meurt
je suis l’homme du passé
et du futur
je suis l’homme qui gagne
et qui perd
je suis l’homme de la sécheresse
et de la pluie
je suis homme d’Afrique
et de ma mère
je suis l’homme noir
et à la fois l’homme blanc
je suis l’homme qui parle
et qui s’efface
je suis l’homme qui rit
et qui pleure
je suis l’homme
l’homme d’une autre vie
*
Titre : Du soleil, sur la pente
Auteur : Morgan Riet
Editeur : Voix Tissées
Année de parution : 2 019

Un recueil tout simple et à petit prix 7€, c’est une excellente dynamique pour donner à lire des poèmes. Ce Soleil, sur la pente est le second titre Morgan Riet dans cette collection C’est à dire (Sous la cognée).
Un ensemble de poèmes courts, des retours sur l’enfance, des moments du présent, des instants de ville et de jardin, de centre commercial ou d’appel, des clins d’œil d’amour. Toute la vie est présente ici, y compris la mort, avec un poème poignant sur l’enterrement de l’oncle. Toute la vie de Morgan Riet. Un poète qui met en mots ses jours, ses joies, ses interrogations, ses souvenirs, ses sensations, ses émotions, ses peines.
Un mini portrait et incomplet bien sûr de ce début de 21e siècle, en France, en Normandie… mais ce pourrait être ailleurs tant les territoires aujourd’hui se ressemblent (plus ou moins, il faut s’en souvenir cependant).
On est dans le don, le cadeau du vrai. Quelqu’un se livre ici au lecteur, à celui-ci de l’accueillir en frère.

https://www.voix-tissees.com/

Romans
Titre : L’enfant et l’oiseau
Auteur : Durian Sukegawa
Editeur : Albin Michel
Année de parution : 2 018

Comment croiser la vie d’un corbeau, depuis son éclosion jusqu’à l’âge adulte avec celle d’un garçon de dix ans ? Suffit de se plonger dans ce roman. On y suit les jours de Johnson, le corbeau, baptisé ainsi par Yôichi qui l’a recueilli via sa maman. On accompagne aussi le garçon qui grandit également. On voit sa mère, comme les parents corbeaux, se démener pour protéger l’enfant. Un roman de cœur, centré sur l’essentiel : l’amour, la vie. Un roman plein d’humanité. On y croise quand même, faudrait pas tomber dans le gnan gnan, les habituelles cruautés des hommes.
Roman, fable ; en tout cas, j’ai passé un bon moment à lire ce roman, accompagné par les cigales (à défaut des corbeaux).

https://www.albin-michel.fr/ouvrages/lenfant-et-loiseau-9782226438034

*
Titre : Sauvages
Auteur : Nathalie Bernard
Editeur : Thierry Magnier
Année de parution : 2 018

Québec. Jusque dans les années 1 990 existaient des pensionnats pour jeunes autochtones. Objectif : les séparer de leur mode de vie ancestral pour les occidentaliser. Le schéma habituel : enlevés à leur famille, les enfants grandissent dans ces orphelinats, privés de liberté, soumis aux missionnaires, interdiction d’utiliser leur langue etc.
C’est l’histoire de l’un d’entre eux, Jonas, que nous offre ici Nathalie Bernard. Une fiction basée sur le réel. Jonas va bientôt atteindre ses seize ans. La liberté accompagne cette date. Deux mois à tirer. Le récit tient là, dans ces dizaines de jours durant lesquels Jonas va se révéler. Des jours où il va croiser l’amitié, le respect, la méchanceté pure et les grands espaces. Il s’apercevra qu’il n’a rien oublié de son enfance, de son territoire. Il découvrira que la liberté a un prix. Que, si certains hommes blancs sont ignobles, d’autres sont humains, comme lui. Jonas restera, malgré tout, du côté des humains.

*
Titre : La voix de la meute
Auteur : Gaïa Gusti
Editeur : Thierry Magnier
Année de parution : 2 015
Trois tomes. ça se lit d’une traite. Trois amis : Tristan, Ludo et Mila. Ils sont dans leurs années lycées. Inséparables complices depuis l’enfance.
Cela commence par une banale attaque de chiens errants qui s’avèreront être des loups. Et nous voilà plongés dans le mythe des loups garous. On pourrait se dire, encore… Mais si on tourne la page on part dans une sacrée aventure, qui deviendra une aventure sacrée.
On y croisera les parents des trois : un vieux chasseur, un couple de commerçants, une psychiatre. Une disparue. Un directeur de clinique psy plutôt fou. Un policier percutant. Des archéologues. Des vieux bizarres et secrets.
Il y a un côté aventure initiatique, le récit accompagne ces grands ados vers l’âge adulte, bien mené. Les personnages sonnent juste et on a plaisir à les suivre.

à lire dès la fin du collège et au-delà bien sûr.
*
Titre : Une femme en contre-jour
Auteur : Gaëlle Josse
Editeur : Notabila
Année de parution : 2 019

Dresser la biographie de quelqu’un dont on ne sait pratiquement rien sinon des milliers de photographies prises au quotidien des jours et sans souci de postérité, d’exposition, de vente. C’est le jeu de Gaëlle Josse ici.
Rendre la vie de Vivian Maier à la lumière. Elle a vécu cachée. Elle n’était rien qu’une nourrice, une employée de maison. Avec cette bizarrerie qu’on lui pardonnait sans doute : un appareil photo.
Elle a vécu sans bruit. Elle a traversé le 20e siècle sans l’éclabousser. Elle est morte discrètement en 2008. Elle a laissé des milliers de clichés. Certains jamais développés. Un homme achète tout ça presque par hasard, regarde sans comprendre. Déception. Puis il s’entête. Il découvre la valeur artistique de ce qu’il a en mains : un trésor. Il le mènera à la lumière. Comme Gaëlle Josse qui suit à contre-jour la silhouette de Vivian à travers le siècle et à travers l’Atlantique.
Un livre émouvant, poignant. Un bel hommage et une belle découverte.

http://www.leseditionsnoirsurblanc.fr/une-femme-en-contre-jour-gaelle-josse-9782882505682

*
Titre : Boccanera
Auteur : Michèle Pedinielli
Editeur : Editions de l’aube
Année de parution : 2 018

Un polar Niçois. Une détective privée, Boccanera ; un commandant de police, Santucci. La ville de Nice, le vieux Nice, le Mt Boron, Riquier. Un SDF. Un peu d’extrême droite, de diversité, des gentils et des méchants. Le chantier du Tram. On est en phase avec la ville de cette première dizaine du 21e siècle.
Des polars, j’en ai lu. Là, surprise : c’est différent de tout ce que j’ai lu avant. La même jubilation que lors de la découverte de Montale, d’Adamsberg. Du neuf dans le genre. Un régal !
Point de départ : le meurtre d’un ingénieur homosexuel. Et son compagnon qui vient demander à Boccanera d’enquêter en parallèle de la police. En dire plus serait empiéter sur la surprise de ce récit sans répit.
N’attendez pas, plongez dans les rues de Nice.
Un livre à lire dès les années lycées.

*
Titre : Après les chiens
Auteur : Michèle Pedinielli
Editeur : éditions de l’Aube
Année de parution : 2 019

Un roman qui me parle : il se déroule dans les Alpes-Maritimes. Le Vieux Nice, le Mont Boron, Breil sur Roya, Saint Martin Vésubie.
Au fil de l’enquête, on y croise les justes de St Martin Vésubie. Ceux qui pendant la guerre aidaient les juifs à passer les cols frontaliers. On y croise les justes d’aujourd’hui : ceux de la vallée de la Roya qui viennent en aide aux migrants. On y croise aussi l’extrême droite. Un SDF allemand. Un trafic de chiens. Une détective Diou, un commissaire Santucci… et bien d’autres personnages surprenants.
Une fiction qui repose sur l’actualité. Une histoire que j’ai lue d’une traite pendant la canicule. Pour ceux qui aiment les polars, c’est à conseiller !

http://editionsdelaube.fr/auteurs/michele-pedinielli/

*
Titre : Pierre-de-vie
Auteur : Jo Walton
Editeur : Denoël
Année de parution : 2 009

Il aura fallu dix ans pour que ce livre croise ma route. Le temps du livre est un temps autre que celui des humains. Du temps il en est question dans ces pages. Un monde où le temps s’écoule différemment à l’Est ou à l’Ouest. Un récit où l’on prend le temps de vivre, d’écouter, de regarder. Un monde avec de la magie, des dieux et des déesses. Un monde où la société vit sur d’autres fondements que les nôtres. Une famille et son territoire. Un savant qui passe. Une arrière-grand-mère qui revient.
Ça surprend. Ça déstabilise aussi. D’autant plus que
Mais qui parmi nous pourrait écrire un livre ? Moi, je n’arriverai pas à raconter ce qui s’est passé dans le bon ordre. Et par quoi commencer ?
Voilà les premiers mots du récit. Un récit où là aussi le temps évolue différemment d’un chapitre à l’autre. On prend les évènements autrement que dans le linéaire. Et pourtant, malgré ou grâce à l’étrangeté, j’ai suivi les méandres et au fil d’une journée d’été, j’ai habité ce manoir d’Applekirk. Bien accueilli par Taveth, la maitresse du manoir, j’y ai passé un riche moment.

*
bd docs

Titre : Galilée
Auteur : Jordi Bayarri
Editeur : Chours
Année de parution : 2 018

Une Bd pour raconter brièvement l’essentiel de la vie de Galilée. Une bonne manière de découvrir ce savant, ses travaux, ses déboires avec l’Autorité. Sa ténacité.
Dans la même collection, on trouve Newton, Ramon Y Cajal et Darwin. De quoi ouvrir à la science nos jeunes lecteurs.

https://www.bdfugue.com/petite-encyclopedie-scientifique-galilee-le-messager-des-etoiles

Patrick Joquel
www.patrick-joquel.com