PATRICK JOQUEL Sur ce site, mon agenda des manifestations, des animations ainsi que les dernières publications.

lectures avril 21

Notes de lecture d’avril 21
Patrick Joquel
www.patrick-joquel.com

poésie

Titre : à Flore et à Cris
Photographe : Flora Divina-Touzeil
Autrice : Françoise Coulmin
Éditeur : Gros Textes
Année de parution : 2 021
Flora photographie son jardin normand et ses alentours. Simplement à l’affût du beau, du drôle, de la vie. Pour ce livre, avec Françoise, elles ont choisi des photos de fleurs. Compagnes du quotidien, signes de saison. Françoise a écouté les photos et posé des mots dessous. Elle propose ainsi une piste d’écriture, une perception du monde, une présence. Car il est sensible que chaque présence offre sa couleur, nourrit un regard, une pensée, un écho.
Un livre plutôt méditatif, comme une école de silence.
« Étamines

Antennes dressées
à l’écoute
de tous les secrets
du monde

Pour crier
la folie
la gaieté
l’angoisse et les non-dits »

https://grostextes.fr/publication/a-flore-et-a-cris/

**
Titre : La fille de l’autocar
Auteur : Simon Martin
Images : Anne Laval
Éditeur : Cheyne
Année de parution : 2 021

Voici comme me l’écrit Simon «  quatrième volet de cette traversée de l’enfance débutée il y a huit ans chez Cheyne », collection Poèmes pour grandir.
Le temps de l’adolescence. Le temps de l’autocar pour le collège ou le lycée, cette routine quotidienne où l’on échappe aux parents, où l’on apprend son indépendance et où l’on découvre des émotions nouvelles. Ici, c’est la fille de l’autocar. Rencontre quotidienne. Muette. Silence des regards. Protections maximales. Timidité. Gêne.
Petit à petit, l’apprivoisement. On passe du je ne sais rien à je découvre ce qu’elle aime. Quelques mots échangés sur la musique, les oiseaux. La distance infranchissable entre leurs mains demeurent cependant infranchissable.
Le temps passe. La solitude. La désespérance. Le temps passe et on grandit. Le temps passe et puis la fille de l’autocar revient et… la distance entre les bouches s’efface. Place à l’explosion printanière. Aux couleurs de la vie. À l’élan. Tout prend un sens nouveau. La vie est belle et l’espoir est permis !
On a grandi. On dit adieu à l’enfance qu’on laisse derrière soi. Qu’on laisse derrière l’autocar.
Si les poèmes sont indépendants sur la page, l’ensemble se lit un peu comme une histoire. Personnellement j’aime ces livres où les poèmes se suivent ainsi comme dans un chemin. Ces mots m’ont embarqué à bord et le voyage est coloré grâce aux images d’Anne Laval.
Un livre à mettre dans les cdi de collèges et lycées, et bien sûr au-delà car la poésie, on le sait bien, n’a pas d’âge : elle s’adresse à l’humain, tout simplement et tout entier.
« La fille de l’autocar
parle ;
 
le paysage
défile.
 
La fille de l’autocar
froisse le bout de son écharpe ;
 
le paysage
s’arrête au carrefour. »

https://www.cheyne-editeur.com/index.php/poemes-pour-grandir/370-la-fille-de-l-autocar

*
Titre : Sous le signe des oiseaux
Auteur : Albertine Benedetto
œuvres de Renaud Allirand
Éditeur : L’ail des ours
Année de parution : 2 021

Voici un livre printanier.
« J’envie l’entêtement futile des oiseaux
à percer la toile grise du ciel »
Dans le ciel de ces pages croisent des mouettes, un albatros, des rossignols, des goélands, des tourterelles, des moineaux, des cygnes, trois pies, des martins pêcheurs, un rouge gorge, les pigeons de la place San Marco, des cormorans, des hirondelles, une chouette, des colombes, des geais… Tous oiseaux du quotidien, en tout cas de mes quotidiens d’Alpes Maritimes. Albertine Benedetto vit à Hyères, nous partageons donc la même Méditerranée, avec ses oiseaux.

des poèmes attentifs aux voix souvent invisibles, à ces mots illisibles qu’on appelle chants d’oiseaux, à ces si légers corps de plumes cachés dans les arbres, sautillant sur les trottoirs, parmi les herbes des jardins, entre les tables des terrasses de café, à ces vols, à cette présence dès avant l’aube, à nos sourires qui ouvrent nos oreilles quand l’aurore vient nous rassurer.
Le livre donne aussi à entendre quelques musiciens : Peter Sculthorpe, Rameau, Prokofiev, Saint-Saëns. Il suffit de renseigner sur un moteur de recherche pour entendre les musiques qui accompagnent l’écriture. On y croise aussi quelques poètes contemporains ou plus anciens. Un livre croisement et c’est une belle ouverture ! J’apprécie.

« Nous pénétrons le bois obscur
à la boussole des rossignols
leur chant ouvre des fenêtres
accroche des lampes
au plus sombre des branches

la nuit n’est plus la nuit
une chambre de musique

leurs voix lèvent des voiles
et nous filons

ainsi le souffle du poème
secoue
l’ombre collée à nos souliers »

https://www.editions-aildesours.com/

*

romans
Titre : Le fournil de nos montagnes
Auteur : Jacques Drouin
Éditeur :Baie des anges
Année de parution : 2 021

L’histoire commence en 1 938, au col de Fenestres. Un de ces passages entre l’Italie et la France. Un de ces cols historiques, fréquentés depuis des milliers d’années, routes anciennes de marchands, de réfugiés ; aujourd’hui de randonneurs…
Maria a quitté Entracque et vient se réfugier à Saint Martin Vésubie. Elle y donnera naissance à un fils. Un fils dont le père est parti avec l’armée en Érythrée…
Tout au long de ce roman nous le suivrons ce garçon qui va grandir, devenir adulte et vieillir. Une histoire simple. Une vie. Un territoire, comme on dit aujourd’hui : le Mercantour, ses villages. Angelo va quitter Saint Martin Vésubie, vivre à Annot, à Trigance, à Nice, à Roure. Il devient boulanger et un bon boulanger. Généreux.
Il retournera à Entracque aussi, comme en pèlerinage, et fera connaissance avec ses grands-parents. Puis à Roure, les hasards d’un chemin, lui offriront un dernier cadeau avec la rencontre de Jonathan.
J’ai eu plaisir à lire ce livre. Une vie. Comme tant d’autres et unique aussi. Chaque vie est une histoire, chaque histoire est une vie.

https://www.baiedesanges-editions.com/catalogue/le-fournil-de-nos-montagnes-saga-familiale-dans-le-mercantour-jacques-drouin/

*
Titre : Méto (trois tomes)
Auteur : Yves Grevet
Éditeur : Syros
Année de parution : 2 009
Un huis clos, sur une île. Des enfants, des soldats, des Césars, un cuisinier, des oreilles coupés… Méto veut s’enfuir, trouver sa liberté. Il n’a aucun souvenir de son passé. Juste quelques émotions. Pourquoi est-il là ? Qu’est-ce que le monde extérieur ? Quel est le sens de ce monde là ?
Les enfants se posent tous plus ou moins ces questions là, Méto en est leur porteur.
Aucune allusion à des réalités possibles de notre monde, bien sûr. On avance dans une ambiance tendue. On suit les luttes des uns et des autres. Leurs espoirs. Leurs difficultés. Un long cheminement vers la liberté. Arriveront-ils au but ?
C’est excellent.
Chez Glénat, une adaptation en BD et elle vaut elle aussi le déplacement.

https://www.syros.fr/meto-le-monde-9782748508918.html

https://www.glenat.com/log/meto-tome-01-9782344017944

*
Titre : Mon vieux
Auteur : Bruno Lonchampt
Éditeur : Sarbacane
Année de parution : 2 020
Marek, un jeune paumé des quartiers comme il y en a tant dans la littérature jeunesse en ce moment (et dans la vie réelle), se retrouve via le travail d’intérêt public en maison de retraite. C’est mieux que la prison, direz-vous. Moi aussi, je l’ai pensé. Cependant la vie n’est jamais aussi simple que le souhaiterait un juge. Dire ici ce qui va se passer pour Marek, ce serait gâcher la surprise.
Dire en revanche qu’on va de surprise en surprise comme d’autres de Charybde en Scylla, est possible. C’est déroutant. Joyeux autant que déjanté. Improbable autant que bien ficelé.
Je suis entré dans cette aventure à reculons, je l’avoue. Je l’ai suivie en avant et sur un bon rythme. Marek m’a emporté dans son aventure !
Laissez vous prendre au jeu, avec le sourire.
Qu’est-ce qu’on attend d’un livre ? Parfois une histoire, comme quand on était petit. On en a une ici.

https://editions-sarbacane.com/romans/mon-vieux

*
Titre : Le syndrome du spaghetti
Auteur : Marie Vareille
Éditeur : PKJ
Année de parution : 2 020
La vie de Léa lui semble toute tracée. Elle fonce droit devant en s’appliquant à tenir son projet à l’horizon, à suivre la progression prévue. Objectif : basketteuse professionnelle aux USA.
Cependant la vie offre parfois des bifurcations impromptues, des carrefours surprises. Pour Léa tout s’effondre. Elle se perd. Se vide. S’accroche et décroche encore. Se reprend et accepte son nouveau chemin.
Les personnages qui l’accompagnent : famille, co équipiers et co équipières, amie et amis sont tous d’une présence forte et on ne les oublie pas non plus en fermant le livre.
On parle beaucoup de résilience, est-ce que ces mots peuvent s’appliquer ici ? Sans doute. Un livre sur le rebond, sur le rien n’est jamais foutu ; on peut toujours trouver ou retrouver un horizon. De l’espoir ; c’est bon pour le moral. Un livre à donner à lire dès la fin du collège et bien au-delà.

https://www.lisez.com/livre-grand-format/le-syndrome-du-spaghetti/9782266296267

*
Titre : Parler comme tu respires
Auteur : Isabelle Pandazopoulos
Éditeur : Rageot
Année de parution : 2 021

L histoire d’une jeune fille qui veut échapper déterminisme de son milieu. Qui cherche à être plutôt qu’ à suivre. Elle bégaie et ça complique son quotidien et son relationnel. On la suit dans ses difficultés mener son projet dans la direction qu’ elle souhaite.  Beaucoup de doutes, beaucoup de volonté, de ténacité envers et contre tout, contre tous parfois aussi.  On ferme le livre en se disant quel itinéraire.
Un livre qui m’a pris et que je n’ai pas lâché d’une page.

https://www.rageot.fr/livre/parler-comme-tu-respires-9782700275414

*
Titre : A quoi rêvent les étoiles ?
Auteur : Manon Fargetton
Éditeur : Gallimard
Année de parution : 2 021
Chacun croit vivre sa vie dans son coin plus ou moins solitaire avec ses tracas. Dans ce roman plusieurs itinéraires, des jeunes, des adultes, une personne âgée vont suivre leur chemin personnel en parallèle et parfois se croiser.
C’est un de ces livres que je n’ai pas lâché en cours de lecture, comme souvent chez Manon Fargetton.

https://www.gallimard-jeunesse.fr/9782075147149/a-quoi-revent-les-etoiles.html

*
Titre : Poing levé
Auteur : Yaël Hassan
Éditeur : Muscadier
Année de parution : 2 021

Un thème qui me tient à cœur.
Dans ce court récit, on est en 2 020 en France. Un ado de quatrième en plein confinement réalise un exposé sur Tommie Smith. Il s’interroge alors sur son identité, sur l’identité de ses camarades issus comme lui et comme on dit aujourd’hui « de la diversité ». Cela dresse un petit panorama de nos questionnements, de nos réalités contemporaines comme les intégrismes de toutes sortes ou encore black lives matters.

https://www.muscadier.fr/catalogue/poing-leve/

*
Titre : Jonah
Auteur : Taï-marc Le Than
Éditeur : Didier jeunesse
Année de parution : 2 013
Un bébé vient au monde sans mains. Sa mère meurt peu après. Jonah est placé dans l’orphelinat de Mr Simon. Celui-ci établit rapidement un lien entre la présence de l’enfant et la bonne humeur joyeuse qui se met à régner dans sa maison.
On découvre au fil des pages que c’est exact : Jonah possède un don bien particulier. Non seulement il est joyeux mais il distille la joie autour de lui.
Ce serait trop beau si au fur et à mesure qu’il grandit cela ne créait pas des problèmes avec le monde. C’est ainsi que l’aventure va sonner à sa porte et qu’il va rencontrer les sentinelles.
En dire plus serait trop en dire, alors plongez dans cet univers tout simplement. Plusieurs tomes, une longue aventure plaisante à suivre.

https://didier-jeunesse.com/collections/romans-12-ans-et-plus/jonah-les-sentinelles-tome-1-9782278059294

*
Titre : Deux fleurs en hiver
Auteur  : Delphine Pessin
Éditeur : Didier jeunesse
Année de parution : 2 020

vies croisées. Une ado et une vieille dame. L’une vient d’entrer en maison de retraite, l’autre aussi mais en tant que stagiaire en formation. Les deux sont en apprentissage de vie nouvelle. Ce n’est pas simple. Ni de vieillir, ni de grandir. Une amitié va naître entre les deux.
Derrière cette histoire, en toile de fond : le passé de chacune. Lourd et léger, comme tout le monde. La vie en maison de retraite vue du côté des résidents, autant que de celui des soignants. Avec ce criant manque de temps qui réduit chacun à devenir un objet.
Un livre simple et poignant. À partir du collège.

https://didier-jeunesse.com/collections/romans-12-ans-et-plus/deux-fleurs-en-hiver-9782278098293

*
Trois romans de
Auteur : Luca Di Fulvio
Éditeur : Pocket
trois romans, trois excellents moments de lecture. On y trouve les ingrédients de l’aventure à échelle humaine et bien inséré dans l’époque et le lieu où elle se déroule : amour/haine ; amitié ; désir ; devoir ; liberté ; respect et violence… Des personnages qu’on aime suivre et accompagner. Bref, les trois m’ont pris et ne m’ont pas lâchés.
Début 20e siècle à New York : le gang des rêves.
16e siècle : les enfants de Venise
15e siècle : au Royaume de Saxe : Le soleil des rebelles
On trouvera dans ces trois histoires humaines des points communs, mais ne vivons-nous pas tous à peu près des aventures proches ? Des personnages bien en chair, en os et en esprit. Laissez-vous tenter : embarquez à bord de ces romans. Je ne l’ai pas regretté un seul instant.

https://www.babelio.com/auteur/Luca-Di-Fulvio/118490

*
Patrick Joquel
www.patrick-joquel.com