PATRICK JOQUEL Sur ce site, mon agenda des manifestations, des animations ainsi que les dernières publications.

lectures janvier 19

Mes lectures de janvier 2019
www.patrick-joquel.com

Les voici, les premières lectures de l’année.

Poésie
Titre : Ô ma vie
Auteur : Marc Baron
Dessins Fréderic Coyère
Editeur : La rumeur libre
Année de parution : 2 018

La rumeur libre lance une nouvelle collection : lèvres de voyou avec David Dumortier en directeur de collection. Le livre, cartonné, de Marc Baron en est le troisième ouvrage.
Un long poème, comme un monologue. Une nuit blanche passée à se murmurer des paroles de feu, des souvenirs et tout autant sinon plus de désirs. Un texte à lire à haute voix, pas trop haute, c’est intimiste. C’est optimiste, envers et contre tout ; quelle vie n’a pas ses zones de tristesse ou de mélancolie ? C’est joyeux. Avec ce poème on avance. On traverse les jours d’une vie, celle de l’auteur tant on sent sa présence, son engagement derrière les mots.
Un poème comme un cadeau. Une transmission. Comme si l’homme qui écrit tenterait ici de donner l’essentiel de ce qu’il a « compris, senti, cru voir » de la vie.
Un livre à laisser à portée de mains dès dix ans et sans limite d’âge.

https://larumeurlibre.fr/auteurs/marc_baron

*
Titre : Attention, chute de droits !
Auteur : anthologie
Editeur : Corps Puce
Année de parution : 2 018

Les poètes s’engagent. Certains juste par leurs mots, d’autres par leur présence ou encore par leur action concrète. On est loin de l’image du poète en sa tour d’ivoire. Le bureau est troué. ça fuit, ça entre de toutes parts : par les écrans, par les fenêtres, par les murmures du vent, ceux des journaux…

Une anthologie, c’est forcément disparate dans la forme même si tous se retrouvent dans la thématique des hors droits, des sans-papiers, des cartes non renouvelées, des refoulements etc.

Parmi les auteurs, je relèverai des noms amis comme ceux d’Anne Poiré, qui travaille auprès des mineurs migrants, Werner Lambersy ou Françoise Coulmin. Que les autres me pardonnent, une petite note ne peut tous les contenir.

Un livre à lire comme un rappel des Droits de l’Homme et des Droits des Enfants, à lire et à partager.
*
Titre : Distorsion
Auteur : Tsvetanka Elenkova
traduit du bulgare par Krassimir Kavaldjiev
Editeur : Corps Puce
Année de parution : 2 018

Globe
Là où
sur la surface lisse et convexe
le reflet rencontre le reflet
se trouve la prunelle
plate comme celle des erpents
l’équateur y est aussi
et l’orgasme
et la chenille enroulée et les anémones
l’obturateur
les pluies jour et nuit
Ne me dis conc ps
qu’en bas et en haut
c’est le ciel

ici dans les poèmes de ce livre tout se tient. Se tient et se dérobe à la fois. Le monde est un tout et les mots tournent autour, se saisissent d’un objet et rebondissent sur un autre. Le monde est un et la poète s’y promène en tentant de rassembler cette diversité, de l’unifier, de lui rendre ordre et vie. Une vie commune à partager. Se sentir unie au monde.
Cette communion est une des pistes que poursuit inlassablement et dans toutes les langues la poésie. Merci à Krassimir Kavaldjiev et aux éditions Corps Puce de nous partager les chemins de Tsvetanka Elenkova.
*
Titre : L’escalier
Auteur : Olga Votsi
traduit du grec moderne par : Bernard Grasset
Editeur : Le Taillis Pré
Année de parution : 2 018

Pour commencer dire que chaque poème est présenté dans sa langue originelle puis en traduction. Cette anthologie présente ainsi des poèmes tirés des divers recueils d’Olga Votsi, née en 1922 et décédée en 1998, témoin du vingtième siècle. Un regard particulier qui s’équilibre entre ses racines hellénistiques et ce siècle traversé par le progrès comme par les guerres. Une voix originale, à découvrir histoire d’ouvrir nos horizons via d’autres langues, d’autres approches de cette mystérieuse poésie qui nous tient en haleine et nous pousse en avant.
**
Romans
Titre : Entre deux mondes
Auteur : Olivier Norek
Editeur : Pocket
Année de parution : 2 018

Un des livres les plus poignants et réalistes sur le thème des migrants. Quand je pense que le réel dépasse toujours la fiction… Fiction donc, on part de Syrie, on passe par la méditerranée et on remonte à Calais… Voilà pour le voyage.
On suit l’aventure du famille, celle d’Adam. On embarque avec celle d’un garçon soudanais Kilani. On croise d’autres migrants, des policiers français avec leurs états d’âme. Des bénévoles. Des violents. Des doux.
Humanité déchirée, déchirante. Reste pour certains de l’espoir, pour d’autres de la révolte ou bien de la résignation.
à lire de toute urgence.

http://www.michel-lafon.fr/livre/1921-Entre_deux_mondes.html

*
Titre : Les plieurs de temps (4 tomes)
Auteur : Manon Fargetton
Illustrateur : Noëmie Chevalier
Editeur : Rageot
Année de parution : 2 017/2018

Une suite, quatre personnages, quatre romans : quatre points de vue sur la même histoire qui se développe au fil des quatre livres.
Une histoire d’horloges, de temps qu’on suspend, qu’on relance, qu’on retarde. Avec mille et une possibilités qui en découlent…
Et forcément des moins gentils que l’invention, le pouvoir tentent bien…
Un récit qui tient bien en main, tout au long. à conseiller aux lecteurs avides et férus d’aventures !

http://www.rageot.fr/livres/les-plieurs-de-temps-charly-pour-toujours/

*
Titre : Dix jours avant la fin du monde
Auteur : Manon Fargetton
Editeur : Gallimard jeunesse
Année de parution : 2 018

Un gros roman à dimension apocalyptique. Un de plus, on en a déjà dans la bibliothèque ? Oui, mais un différent. Chacun sur ce thème prend une direction qui lui est propre et le jeu pour le lecteur c’est d’explorer ces approches, de les questionner. De se questionner aussi : et si… qu’est-ce que…
Une catastrophe bizarre donc vient méthodiquement détruire notre planète. Nos héros, une poignée d’individus, hommes et femmes, ont la « chance » d’habiter dans la dernière zone qui sera détruite. Ils vont donc pour certains quitter Paris, dans un grand exode pour rejoindre la bretagne, ultime frontière. Voilà pour le décor.
Dire comment ces gens vont traverser ces dix derniers jours avant la fin du monde, leurs réactions, leurs sentiments ce serait gâcher la surprise pour le lecteur. Dire en revanche que leur histoire nous garde les mains sur le livre, sans répit c’est rendre hommage au talent de Manon Fargetton qui sait raconter des histoires et qui sait nous tenir en haleine.
Un livre à lire en fin de collège et au-delà : ados comme adultes ce livre s’adresse à tous ceux qui aiment ces fictions qui caressent aussi la philosophie, l’art de vivre ; qui questionnent sur l’humanité.

Un livre qui m’a permis de bien finir l’année puisqu’il est arrivé en traineau chez moi.

http://www.gallimard-jeunesse.fr/Catalogue/GALLIMARD-JEUNESSE/Grand-format-litterature/Romans-Ado/Dix-jours-avant-la-fin-du-monde

*
Patrick Joquel
www.patrick-joquel.com

Si vous ne souhaitez plus recevoir ces informations, dites-le moi simplement. Si vous les recevez en plusieurs exemplaires, dites-le moi aussi, je rectifierai.
Bonne journée !