PATRICK JOQUEL Sur ce site, mon agenda des manifestations, des animations ainsi que les dernières publications.

lectures mai 20

lLectures de mai
www.patrick-joquel.com

Poésie

Titre : Léo, arrêts sur images
Auteur : Jean-Claude Touzeil
illustrations : Agnès Rainjonneau
Éditeur : à l’index
Année de parution : 2 020

Une trentaine de poèmes comme autant de photos souvenirs. Souvenirs du père. Souvenirs d’enfance, le regard de l’enfant sur le papa ou bien souvenirs plus récents, de l’adulte et son regard vers le père vieillissant. Quelques dizaines d’années d’une vie bien remplie défilent au fil des pages devant les yeux du lecteur. Le temps qui passe. Le regard de l’enfant sur son monde. La vie, tout simplement. Avec ses émotions. À déguster lentement.

Apollinien

Au milieu du champ, en face de la Planchette,
je te revois torse nu dans le soleil de midi
échappé d’une toile de Vincent Van Gogh
en train de botteler le foin
superman avant l’heure
on pourrait dire apollinien
plus de cent vingt bottes par jour mon gars
gerbe serrée dans tes bras forts
genou posé juste là où il faut
gestes répétitifs au millimètre
mécanique bien huilée
la sueur au front et la saine fierté
du travail bien fait.

Carapatage

En ce temps là
le jardin semblait t’obéir
au doigt et à l’œil
les poireaux filaient droit
les haricots donnaient bien
les salades ronronnaient
et les mauvaises herbes
se carapataient vite fait.

*
Titre : Chemin des poètes 2 020
Auteur : anthologie des poètes du chemin
Editeur : Printemps de Durcet
Année de parution : 2 020

Un 35e printemps à Durcet, capitale de poésie un week end par an et son chemin des poètes 365 jours (ou 366) ouvert par tous les temps, ça promettait une belle fête. Elle est reportée au printemps 2021, forcément.
Ce qui n’empêche pas les bornes poèmes d’attendre les randonneurs et pour ceux qui sont loin du village un petit livre les attend.
On y trouve les seize poèmes de l’année. Des contemporains et des plus anciens. Un panorama. Seize poèmes, seize univers à partager.
Pour ne froisser personne je choisis ici de partager un poème anonyme :
borne numéro trois

Et cependant il y a une grande chose,
la seule grande chose :
vivre pour voir dans nos huttes et nos voyages
le grand jour qui se lève
et la petite lumière qui remplit le monde.

Poème inuit
poèmes eskimos, Seghers.
*
Titre : Dans les coulisses du jardin
Auteur : Chantal Couliou
illustrations : Évelyne Bouvier
Editeur : Voix Tissées
Année de parution : 2 020

Un jardin de petite enfance. Un territoire immense et mystérieux. L’interrogation du pourquoi, du comment ça pousse ? La joie de voir légumes et fruits. La beauté ordonnée par le jardinier. Un vieux jardinier, un papy. L’adulte visite le jardin des souvenirs. Souvenirs de la présence et des moments partagés, intenses et doux. Souvenirs de l’absence et de la solitude. L’apprentissage de la perte. La nostalgie. Et ce sentiment étrange éprouvé pour la première fois : rien ne dure et à quoi bon. Le jardin s’abandonne. Le temps nous abandonne.
Un album grave et mélancolique que la finesse et les couleurs des illustrations ravive. On se tient là entre rire et silence. Devant le mystère de la vie.

www,patrick-joquel.com