PATRICK JOQUEL Sur ce site, mon agenda des manifestations, des animations ainsi que les dernières publications.

lectures septembre 2020

Lectures de septembre 2020
www.patrick-joquel.com

poésie

Titre : Où serait-ce autre chose
Auteur : Morgan Riet
Plasticien : David Lemaresquier
Editeur : Christophe Chomant éditeur
Année parution : 2 020

Un beau livre encarté. C’est assez rare pour être souligné. Il faut s’installer confortablement pour soulever les pages, les poser, continuer la découverte. Un livre qui installe ainsi son propre silence.
Pages paires, un poème ; impaires une image. Une poésie sensuelle, voire érotique ; toute en douceur, ensoleillée. On se love dans cet ouvrage et on reprend à son tour le refrain hypnotique titre :
où serait-ce autre chose ?

on ne sait rien, on approche ; on est sur le seuil. Presque. La poésie, c’est aussi cela : cette tentative de se tenir au plus près de… mais avec toujours cet instant de faille dans la langue qui retient à l’orée. Le poème est ce pas suspendu et jamais posé vers… sur…

un livre, poème d’amour, d’amoureux, de désir. La poésie, c’est aussi cela. Le romantisme et la séduction, le musement du désir amoureux ; cet état de… presque…
où serait-ce autre chose ?
*
Titre : Poèmes à murmurer à l’oreille des bébés
Auteur : Marcella
illustrations : Marie Poirier
Editeur : les Venterniers
Année de parution : 2 020

Les couleurs sautent aux yeux dès la couverture. C’est joyeux d’entrée ! On se sent bien dans ce livre, bien accueilli.
Un sous-titre : (de 9 seconces à 9 mois et au-delà…). Effectivement pas d’âge limite pour déguster ces mots, ces poèmes.
Beaucoup de douceur dans ces textes. Beaucoup d’amour. Ça ne surprend pas mais ce qui surprend c’est l’universalité des poèmes. Nous avons tous vécu (presque tous) ces moments-là, souvent dans le silence mais pas toujours. Nous lisons au fil de ces pages cousues à la main les mots que nous avons murmuré à l’oreille de son bébé, murmuré ou pensé ; pensé ou bien juste ressenti.
Les poèmes sont un écho. On s’y revoit. On se souvient. On les donne à son enfant.
Un livre à offrir à tous les parents débutants ou un peu plus expérimentés.

www.lesventerniers.com

ici
c’est ta peau contre ma peau
dans un même endroit

maintenant
c’est ton souffle contre mon souffle
dans un même mouvement

ici et maintenant

*
j’ai du calme en moi
je te prends dans mes bras
le calme passe en toi

tu as du calme en toi
tu t’alourdis dans mes bras
le calme passe en moi

le calme passe
de moi à toi de toi à moi
le calme passe
de toi à moi de moi à toi

*
Titre : Eau
Auteur : Albane Gellé
Éditeur : Cheyne éditeur
Images : Marion Le Pennec
Année de parution : 2 020
Dans la collection Poèmes pour grandir, Albane Gellé offre ici une série de courts poèmes en prose sur le thème de l’eau. L’eau, élément indispensable à la vie. L’eau, de la source au torrent. L’eau douce ou l’eau salée. Avec toutes les vies qu’elle abrite dans ses profondeurs. Avec toutes ses couleurs. La pluie

Eau verticale, trombes de pluie, eau accélère pouis ralentit, cadeau du ciel pour la terre, eau trait d’union, eau recommence à l’infini, sait que tout passe, et passera.

L’eau cachée du puits. L’eau souterraine et sa patience… L’eau de notre corps, les larmes, l’eau de la naissance… Les eaux fossiles de Mars… L’eau source de vie, cause de mort. Son cycle que l’on étudie en classe.

L’eau, et sa lumière, sa transparence ou au contraire son opacité, ses mystères. La rosée du matin. Les musiques de l’eau. L’eau des jeux d’enfants, barrages, marées, flaques

L’eau dans tous ses états : vapeur, liquide, cristal de neige, glace.

Tout un panorama de mots pour tenter de dire l’eau, d’exprimer notre relation à l’eau. Comme un hommage, comme une louange et comme un respect.

À l’heure où se profilent des combats pour l’eau, où les humains s’inquiètent de réchauffement, de sécheresses ou d’inondations, ce livre vient simplement rappeler que l’humanité demeure fragile et dépendante de la planète de sa naissance.

Un livre qu’accompagnent les encres de Marion Le Pennec. Encres de chine qui jouent des contrastes entre noir et blanc et dont la fluidité résonne avec les mots.

Un livre à donner à lire dès sept ans et bien au delà, à entendre bien avant. Il accompagnera ainsi les réflexions des enfants, des adolescents et même des adultes. Un livre qui permet, comme souvent en poésie, de penser autant que de se sentir plus accordé au monde.

Eau potable en réponse à nos soifs, eau minérale, eau naturelle, dans des bouteilles de toutes les tailles ou jaillissant du robinet, eau cadeau de tous les jours qu’on oublie de remercier, eau à boire, eau bue, eau en glaçons, eau en carafe ou dans de grands verres transparents, eau dans la bouche, dans la gorge, eau vitale.

https://www.cheyne-editeur.com/index.php/poemes-pour-grandir/349-eau

*

Patrick Joquel
www.patrick-joquel.com