PATRICK JOQUEL Sur ce site, mon agenda des manifestations, des animations ainsi que les dernières publications.

tours printemps poetes

un beau projet Printemps des poètes ; voyage livre : Mouans-Sartoux/Tours
*
*
18 mars, ce2 cm1
Une rencontre longue. On a commencé par un jeu de questions réponses, ils étaient très curieux. J ai pu appuyer les réponses sur des livres dont en particulier Cerf, nuage ou tapis volant aux éditions de la Pointe Sarène.
Lecture de leurs créations puzzle.
Atelier d écriture ping pong à partir du mot soleil. La classe avait suivi Buren et créé des attrape-soleil.
*
éphémères.
*

Les élèves ont créé des puzzles poèmes à partir de nos deux créations collectives et simultanées. Ils ont donné les puzzles à la classe voisine qui a ainsi construit de nouveaux textes :

ils ont rédigé un compte rendu de notre rencontre (j’ai ajouté une étoile en cours de route, sourire)

Jeudi 18 mars,nous avons rencontré le poète Patrick Joquel qui nous a appris comment il s’inspirait.
J’ai aimé parce que … au début j’ai failli m’endormir, pas parce qu’il était ennuyant mais parce qu’il me berçait. C’était drôle et amusant, il nous a lu des poèmes et nous a appris que dans certains livres ce n’est pas lui qui illustre. Nous avons écrit deux textes en même temps et c’est la première fois qu’il fait ça.
C’était vraiment génial de voir un poète en chair et en os dans la classe. J’ai pensé que nous avons eu de la chance. Je l’ai trouvé gentil.
J’ai appris beaucoup de choses, Patrick a travaillé beaucoup, 25 ans* ! C’est beaucoup pour un écrivain. Il écrit des livres en voyage, c’est bien pour un écrivain, bravo Patrick, continue ! J’ai bien aimé sa technique pour écrire un poème. Je l’attendais depuis longtemps. J’ai vraiment appris des choses.
écrit par Ange, Grâce, Adrien, Lisa, Nassimah, Ilyes, Myla et Khatouna.

Et tous les élèves de la classe de CE2-CM1 ont écrit à l’unanimité : « Cet après-midi avec Patrick Joquel, c’était trop bien ! ».

* et même davantage : 40 ans d’enseignement…

*
classes de première et de terminale au lycée. Accueil au CDI. Avec les premières le jeu de questions est accompagné par Pudeur des brouillards. La naissance du poème, les poètes qui m ont marqués comme norge par exemple.

Avec les terminales, un questionnement aussi sur la naissance du poème. Plongée dans le cahier du jour, le brut de décoffrage oui presque. Lecture de quelques mots migrateurs.

Une lettre collective des élèves de Terminale après mon passage, reçue le 2 avril
Cher Monsieur,
L’heure que nous avons passée en votre compagnie a été très enrichissante. Le fait que vous nous ayez confié des éléments de votre parcours nous a touchés. Certains ont même exprimé l’envie de se mettre à écrire. Avoir accès à votre processus d’écriture a été très formateur et révélateur de votre univers, et cela nous a permis aussi d’adopter le rythme particulier de votre poésie. Vous avez beaucoup voyagé et cela se perçoit. Merci beaucoup pour votre texte sur les migrants et pour les deux poèmes accompagnés de photographies : engagement et contemplation…
A bientôt et bonne marche à vous,
Les élèves de terminale HLP du lycée Paul-Louis Courier (Tours)

et ma réponse

Bonjour,

On ne mesure pas et on sait rarement ce que nos rencontres ouvrent dans les vies de ceux que nous rencontrons au cours de nos voyages livres… C’est aussi cela qui me pousse à

mettre le sac au dos et à partir dans ces aventures éphémères.

Chacun a ses propres cheminement de création. celles et ceux qui ont envie de créer chercheront leur voie personnelle. Comment, en cherchant bien sûr, mais aussi en écoutant les autres créateurs;

en observant leurs réalisations et en partageant les siennes.

Partager son travail lui donne existence et permet d’avancer dans sa voie.

Autrement dit je reçois de vous autant que vous de moi, peut-être davantage et peu importe on n’est pas là pour peser je ne sais quelle masse: on est là pour partager un moment d’humanité , cela suffit pour la joie.

J’ai mis l’intégrale des quelques mots migrateurs sur le site depuis.

Je reste à votre écoute et garde cette heure bien vive en ma mémoire.

Bonne fin d’année et que les années qui s’ouvrent à vous soient joyeuses et créatrices.

Patrick

*******

historique du projet et rencontres avec les classes de primaire ci dessous

premier contact en novembre 2020
Bonjour Patrick,

Comment allez-vous?
Nous vous attendons en mars, les dates qui nous conviendraient le mieux
seraient les 18 et 19 mars (jeudi – vendredi).
Nous pourrions fixer un moment où nous pourrions échanger oralement.
Belle fin de journée
*
ensuite en décembre
Bonjour Patrick,

Merci pour cette photographie et surtout ce texte qui nous rappelle que les mots sont beaux mais il faut apprendre à les apprivoiser!

Pour Tours nous sommes toujours sur le jeudi 18 et le vendredi 19.
Il y a à ce jour 2 classes de CP, une classe de CE2, une classe de CM1 -CM2, une classe de 1ère.
Nous pouvons vous accueillir le mercredi soir, ou il y a un train le matin.
Vous faites ce qui vous convient le mieux.
Vous pouvez prendre vos billets de train. Nous vous les rembourserons dès maintenant. Vous me transmettez le scan des billets que je fais parvenir à ma trésorière.
Une fin d’année douce et sereine malgré les nuages qui se sont amoncelés.
amicalement.

dans les rues de Tours :

* Avec deux classes de cp, école Rabelais

Bonjour Monsieur Joquel

C’est avec joie que nous allons vous accueillir le 18 mars dans nos deux classes de CP. Les enfants sont ravis de vous rencontrer car ils ont appris votre poésie Mois d’automne.

Avec eux nous avons travaillé sur vos haïkus. Nous leur en avons lus et ils devaient essayer d’imaginer ce qu’il y avait sur la photo. Puis après nous sommes partis d’une photo et ils devaient chercher des mots qui leur venaient à l’esprit puis nous avons comparé au haîkus que vous aviez écrit. Nous avons proposé aussi trois haîkus et trois photos et ils devaient les ré associer.

Nous aimerions savoir comment vous souhaitez intervenir auprès des enfants.

Nous restons à votre disposition.

Mesdames Périgois et Brillaud

enseignantes à l’école Charles Péguy
50 rue Louis Bréguet
37100 Tours
02 47 41 30 72

et ma réponse
Bonjour,
Après l’automne, vous trouverez en pièce jointe les autres mois de l’année.

Le haïku en cp, c’est fort ! Bravo. Je suis curieux de voir ça.
J’aime bien cette idée aussi de proposer photos et haïkus dissociés et de chercher à les associer. Je retiens et je l’ajoute à ce que j’appelle mon module haïku.

Pour notre rencontre en classe, quelle en sera la durée ? De manière à ce que je puisse vous proposer quelque chose de concret.

Un grand bonjour aux enfants !

19 février
Bonsoir,

L’intervention dure une heure dans chaque classe.

L’année dernière dans le cadre du printemps des poètes nos élèves avaient produit des haïkus avec l’aide de Roselyne. 
Merci pour la poésie. 

Bonne soirée

Anne Brillaud Sylviane Périgois

et ma réponse

Pour une heure par classe, nous pouvons commencer par
- découverte d’un livre, son histoire, lecture de quelques poèmes et quelques questions des enfants. Si les enfants en ont, envoyez les moi avant de manière à y réfléchir avant.
- ensuite découverte de quelques échos de Guillevic et tentative d’écriture d’échos. Cela donnera une autre dimension à votre travail sur les haikus. Vous pouvez en amont pour vous chercher le livre échos de guillevic, gallimard. Mais laissez la surprise de la découverte pour ma venue en classe.
*
13 mars courrier des classes
bonjour,

Pour l’organisation

il y aura une classe de 9 h à 10 et l’autre classe de 10 h20 à 11h20 (on doit les laisser aller à la cantine à 11h25).

Nous n’avons eu le temps de faire un seul haïku car nous n’avons repris que depuis lundi

Le livre de Guillevic est acheté, les enfants ne l’ont pas vu.

Voici les questions des élèves

Combien de haïkus avez vous écrit?
je ne les ai pas comptés. Beaucoup.

A quel âge avez vous commencé?
l’écriture à trois ans, comme vous et puis au cp ensuite comme vous. les premiers poèmes vers 15 ans. les premiers haïkus, plus tard.

Où avez vous pris les photos?
les photos c’est parfois moi, parfois Flora, parfois Laurent. Laurent et moi on photographie notre pays, le Mercantour, la mer, le quotidien. Flora vit en Normandie.

Avez vous voyagé?
oui, j’ai travaillé en Angleterre, au Sénégal. J’ai de la famille au Sénégal, en Angleterre, aux PHilippines. J’ai aussi voyagé en Europe et au Japon. En France bien sûr.

Avez-vous fait beaucoup de poésies?
Avez vous rencontré Corinne Albaut? Keith Haring? (Llors de notre rituel de minute culturelle nous avons parlé de ces deux personnes. Leurs dates de naissances sont proches de la vôtre.). Corinne Albaut, je l’ai croisée un jour sur un salon du livre mais sans vraiment nous rencontrer. Keith Haring, jamais.

Les deux rencontres du 18 mars avec ces cp.
quelques créations de la classe à partir des photos haïkus présentés sur mon site

ou d’un poème


Livre présenté 22 sandwiches and à toast, éditions donner à voir.

Dialogue autour de quelques poèmes, lecture de leur haïku
Puis atelier d écriture avec échos de Guillevic.

Les deux classes travaillent en équipe j ai donc mené les deux rencontres e
Sur le même modèle.
Excellent travail en amont, une heure riche de partage, de découvertes et de création.
*

dans les rues de Tours :
*
classe ce2
réception d’une lettre avec un long poème sur les rêves de vie.
je réponds directement sur leur feuille et la renvoie : quelques uns de leurs rêves je les ai réalisés, d’autres non…
Tissons ensembles nos désirs et nos rêves !
Je rêve que tous mes amis s’entendent bien.
Je rêve de voyager dans l’espace .
Je rêve que les hommes protègent la nature.
Je rêve qu’on se libère de ces satanés masques.
Je rêve de pouvoir dialoguer avec les animaux.
Je rêve d’avoir une petite sœur.
Je rêve de savoir bien dessiner .
Je rêve d’aller voir ce p’tit virus chez lui
et lui lancer mon café à la figure!
Je rêve de voler dans le ciel avec le vent.
Je rêve d’être adulte le plus vite possible.
Je rêve d’avoir une licorne et un ami très spécial.
Je rêve d’être un footballeur exceptionnel.
Je rêve de partir tranquillement en vacances
de sentir le sable chaud sous mes pieds.
Je rêve d’un monde virtuel.
Je rêve d’être assez riche
pour donner de l’argent aux pauvres.
Je rêve d’être un explorateur professionnel.
Je rêve d’en finir avec cette période grise.
Je rêve d’être le roi des cartes Pokémon.
Je rêve d’avoir vingt-six ans
et d’être comme Mortelle Adèle.
Je rêve de faire un bouquet de fleurs roses.
Je rêve que ma montre soit réparée.
Je rêve de revoir toute ma famille.
Je rêve de voler comme un papillon.
Je rêve de revenir dans le passé.
Je rêve de m’assoir sur un nuage.
Je rêve d’aller faire du camping.
Je rêve de pouvoir faire une nuit blanche.
Je rêve de devenir actrice.
Je rêve de courir plus vite que mon père.
Je rêve d’aller dans le futur.
Je rêve d’être invisible.
Je rêve d’être fort en tennis.
Je rêve d’escalader une montagne,
Je rêve d’avoir un chat noir.
Je rêve de devenir pianiste ou gymnaste.
Je rêve que mon frère soit dans mon école.
Je rêve d’inventer quelque chose de fabuleux.
Je rêve, je rêve, je rêve !

Tous les élèves de la classe de CE2, école Rabelais

Avec cette classe, jeu questions réponses illustré par un des derniers exemplaires d Olivanchois. Puis atelier d écriture à partir du globe terrestre posé sur une étagère. U e approche de la poésie du quotidien.
*
un texte écrit par la classe à partir d’une de mes biographies
J’AIME AUTANT
L’OMBRE QUE LA LUMIERE
L’HIVER QUE L’ETE
L’ECOLE QUE LES VACANCES
UNE CARESSE BLEUE QU’UNE GIFLE VERTE
UNE LICORNE QU’UN DRAGON
LE A QUE LE Z
ÊTRE ASSIS QUE COURIR
LE LUNDI QUE LE SAMEDI
L’HIVER QUE L’ETE
LA SOUPE CHAUDE QUE LA GLACE A LA VANILLE
LE PRINTEMPS QUE L’AUTOMNE
LA PLUIE QUE LE SOLEIL
LES RICHES QUE LES PAUVRES
LES PETITS QUE LES GRANDS
LA RACLETTE QUE LES BANANES
HARRY POTTER QUE DRAGO MALEFOY
LE TRAVAIL QUE LA RECREATION
LE ROSE QUE LE VERT
LA BELLE QUE LA BÊTE
LA RENTREE QUE LES VACANCES
LE TENNIS QUE LE SKI
LE SUCRE QUE LE SALE
LES PRINCESSES QUE LES SORCIERES
LE JOUR QUE LA NUIT
MA MAMAN QUE MON PAPA
LES GUEPARDS QUE LES ESCARGOTS
ET BEAUCOUP D’AUTRES CHOSES DE LA VIE…

la bio initiale : Je suis né à Cannes, en 1959 ; je vis depuis une trentaine d’années à Mouans-Sartoux. J’ai enseigné dans les Alpes Maritimes, au Sénégal, en Angleterre.
J’aime autant la mer que la montagne, le soleil que la neige. J’aime nager, marcher ou skier. Je suis curieux, éclectique et plutôt lent. Mes goûts vont des raviolis niçois au poulet mafé de M’bodiène, du tabouleh de Beyrouth au fish and chips de Whitby en passant par les plats de Kyoto ou de Malolos… et beaucoup d’autres choses de la vie…
J’aime voyager mais j’aime aussi m’arrêter chez moi, chez l’autre ou en bivouac de montagne. Je voyage à skis ou à pieds dans le Mercantour ou ailleurs et autrement dans le monde. Il m’arrive également de me déplacer à la rencontre des lecteurs, avec mes lunettes et mes livres.
*

contact teléphone avec leur professeur. programmation de la rencontre d’une heure (plus si possible) : découverte d’un livre/questions réponses/atelier d’écriture collectif.
échange de mails avant.

*

dans les rues de Tours :

*
Cm
Lecture et discussion autour des 22 sandwiches and à toast