PATRICK JOQUEL Sur ce site, mon agenda des manifestations, des animations ainsi que les dernières publications.

Valbonne

Bonjour M Joquel
Nous allons passer l’annonce de l’expo du travail des écoles de Valbonne demain mercredi 3 juillet, à la ferme Germond.ll cette occasion comme nous en avons discuté à Chantécole, j’aimerai vous poser quelques questions.

Quel travail avec vous fait à Sartoux, avec quelles classes et maîtressses ?
J’ai travaillé avec les classes de CE et CM de Sophie Buffa, Cécile Pasqualon, Christine Duboz, Carole Brunet et ?

Depuis combien de temps animez-vous ces animation set pourquoi ce choix ?
Depuis une vingtaine d’années environ. Ecrire est une activité solitaire, rencontrer des lecteurs, une activité partagée. C’est l’équilibre pour l’auteur, et ça donne vie aux livres.

C’est un travail commun ou chacun le sien ? et vous guidez seulement ou vous êtes partenaires avec les élèves ?
Cela dépend des projets. Ici, j’ai choisi une approche collective. Un texte par classe. Cela permet aux enfants d’appréhender un peu de la genèse d’un texte, le comment ça s’écrit, le cheminement de création.

Faites-vous souvent de tels ateliers ? quels sont les thèmes sur demande ou impro, comment vous preparez vous ?

C’est variable. J’ai rencontré des centaines de classe et chacune est différente. J’essaie d’accompagner au mieux chaque projet. J’aime préparer l’intervention avec l’enseignant de manière à me tenir au plus près de ses attentes.

Pourquoi travailler avec des enfants ?
Je travaille avec tous ceux qui m’appellent. J’ai mené des interventions en milieu psychiatrique, carcéral, en médiathèque, en formation d’enseignant ou de lecteurs Lire et faire lire…

En quoi cela diffère-t-il travail avec les adultes ?
Sur le fond, cela revient au même. Sur la forme, cela change. Tout dépend du public.
il y a-t-il un changement dans leur comportement vis-à-vis des livres s et de l’écriture après ce travail
Après la rencontre, forcément l’enfant voit le livre différemment : il a rencontré l’auteur, il l’a entendu présenter le livre, lire des extraits. Cela donne vie au livre. Pour l’écriture de création, le travail en commun peut lui permettre de mieux oser créer tout seul, chez lui, dans son jardin secret. Il comprend mieux comment fonctionne un écrit. C’est une richesse pour tous.

À quels lecteurs sont destinés vos livres?
Cela dépend des titres, bien sûr et des thèmatiques abordées. Ceci dit, je vois des enfants de deux ans feuilleter nos albums, merci aux artistes ! Je vois aussi des adultes expérimentés s’arrêter sur les mêmes albums… Bref j’essaie d’écrire avec le souci de pouvoir être lu par tous.

comment vient l ‘inspiration?
C’est un travail bien souvent plus qu’une révélation.

Vos thèmes de prédilection?
La présence au monde, les mots, l’actualité, les créations des artistes… Chaque livre aborde un ou plusieurs thèmes spécifiques, une écriture bien à lui.

plus difficile d’écrire des histoires ou des poèmes ?

Ce n’est pas le même travail. Ce qui est semblable c’est le temps de création, le temps de peaufinage. Le plaisir aussi et surtout, de jouer avec les mots, les idées, les images…