PATRICK JOQUEL Sur ce site, mon agenda des manifestations, des animations ainsi que les dernières publications.

college Wallon St Martin d’Heres

Le 12 Mars, je rencontre deux classes de 5e au Collège H.Wallon de St Martin d’Hères, 38.
Autour de Tant de secrets se cachent alentour
éditions Gros Textes.
Ce petit livre tout simple avec Johan Troïanowski atteint à ce jour les 1 200 ex. environ; un de plus à dépasser la barre des mille.

le 2 mars, questions des élèves et ma préparation de réponse. Sur place, je montrerai les livres et lirai des extraits pour illustrer les réponses. livres en chair et en os, lecture via vidéo projecteur pour les livres accompagnés d’images de manière à respecter l’objet dans son intégralité.
5eD deux heures de rencontre

Poèmes les plus cités dans le contrôle de lecture

Girafe 11111
Koala paracétamol 11111
Aiglon bijoutier 1111
Lézard dessert 11111
Oursin soleil noir 111

Questions des élèves :
L’histoire
A quel âge avez-vous écrit votre 1er poème ?
Vers 14 ans, en 4e ou 3e au collège.

Etiez-vous marié quand vous avez écrit votre 1er poème ? et non trop jeune

Pourquoi êtes-vous devenu poète ? ça s’est fait tout seul. en 4e j’ai commencé un journal de bord, un cahier où j’écrivais ce que je pensais, vivais et puis comme ça dans ce cahier sont venus des poèmes. Ils se sont incrustés, imposés.

Comment avez-vous débuté dans votre carrière ? les premiers poèmes, je les joignais aux lettres que j’envoyais aux copains, aux copines de temps en temps. Ils m’ont encouragé. Ensuite je les envoyais à des revues de poésie qui les publiaient, ça m’a encouragé. Puis je les ai publié chez un imprimeur et vendu/offert autour de moi (montrer une plaquette) et enfin je les ai envoyé à des éditeurs et un jour un puis d’autres éditeur ont publié.

Vous avez publié combien de livres ? 88 livres avec mots migrateurs

Allez-vous écrire un autre livre ? j’en ai plusieurs sur le feu. montrer

Quelle est la date du premier livre que vous avez écrit ? 1980

Quel livre que vous avez écrit a été le plus connu ? que sais tu des reves du lézard ? 60 000

Quel est le poème que vous aimez à partir de vos créations ? je n’ai pas de poème ou de livre préféré, chacun a son histoire et compte à sa manière.

Que pensez-vous de vos poèmes ? Ils sont géniaux, bien sûr… Plus sérieusement, j’en trouve certains vraiment réussis à mes yeux, d’autres je finis par voir leurs faiblesses et ça me fait avancer dans l’écriture. ce qui compte, c’est que je sois content du poème bien sûr, mais surtout, que le lecteur en soit heureux.

La vie
Avez-vous liés vos poèmes à votre famille ? rarement
Demain les hippocampes la dent

Avez-vous écrit un poème sur votre scolarité ? mammifère à lentilles, croquer l’orange, demain les hippok

Avez-vous attiré votre épouse avec les poèmes ? non, pas vraiment. Ça l’intriguait par contre.

Le livre
En créant les personnages de ce livre vous êtes-vous inspiré d’une personne réelle ? oui, pour le bijoutier de son métier

Pourquoi êtes-vous basé sur les animaux ? j’aime les animaux et surtout leurs noms. Avec leurs noms, on peut jouer. j’aime bien jouer avec les mots. Avec les animaux, à l’écrit, on est libre. On peut tout dire, se moquer, inventer, réfléchir, jouer. on les retrouve d’ailleurs dans d’autres livres. 1 517

Comment avez-vous eu l’inspiration pour ce magnifique livre ? c’est l’éditeur, Yves qui m’a proposé de faire un second livre chez lui. J’ai dit ok. Je lui ai proposé le projet avec Johan : lier poésie et bd. C’était notre premier travail ensemble. J’ai proposé le thème abécédaire et Johan a réfléchi à une illustration façon bd. Depuis on en a fait quatre sur cette dynamique (montrer) et on réfléchit sur le cinquième. Par ailleurs Johan publie en bd, montrer.

La création

Quelle est votre inspiration quand vous écrivez des livres ?
- La presse Lire 1 517 pieds sur le papier
- Les animaux
- La montagne, la mer, la nature Montrer photo haikus
- La préhistoire, l’histoire
- Le quotidien, les choses qui surprennent, décalent lire Croquer l’orange
- Les artistes, montrer maisons bleues et vivre m’étonne par ex

ET L AUTRE CLASSE
5e E une heure
Poèmes les plus cités dans le contrôle de lecture :

Girafe 11111111
Aiglon 111111
Oursin soleil noir 111
Menu lézard 1111

Questions des élèves :

La vie
Est-ce que vos enfants sont-ils poètes ? non

Est-ce que quelqu’un de votre famille vous a poussé à écrire des poèmes ? non

Quel était le titre de votre premier poème ? je ne sais plus

A quel âge avez-vous commencé à écrire ? 14 ans/ 4e/3e

Le métier d’auteur
Combien avez-vous écrit de poèmes ? impossible à compter

Combien écrivez-vous de poèmes par mois ? ça c’est variable entre zéro et trente

Combien de livres avez-vous écrit ? 88 livres avec mots migrateurs

Quel a été votre plus grand succès en tant qu’écrivain (littéraire ou non) ? Que sais-tu des rêves du lézard ? 60 000
Quel a été le livre qui vous a rapporté le plus d’argent ? que sais tu des reves du lézard je pense à 60 000ex. mais à 5% de 4€ ça fait pas tant que ça non plus

Quelle envie vous est venue d’écrire ce livre ou de devenir auteur ?
Les premiers poèmes, je les joignais aux lettres que j’envoyais aux copains, aux copines de temps en temps. Ils m’ont encouragé. Ensuite je les envoyais à des revues de poésie qui les publiaient, ça m’a encouragé. Puis je les ai publié chez un imprimeur et vendu/offert autour de moi (montrer une plaquette) et enfin je les ai envoyé à des éditeurs et un jour un puis d’autres éditeur ont publié.

Et pour ce livre :
c’est l’éditeur, Yves qui m’a proposé de faire un second livre chez lui. J’ai dit ok. Je lui ai proposé le projet avec Johan : lier poésie et bd. C’était notre premier travail ensemble. J’ai proposé le thème abécédaire et Johan a réfléchi à une illustration façon bd. Depuis on en a fait quatre sur cette dynamique (montrer) et on réfléchit sur le cinquième. Par ailleurs Johan publie en bd, montrer.

Ecrivez-vous à la main ou sur ordinateur ?
J’ai commencé à la main bien sûr. A l’époque pas d’ordinateur. 14 ans c’était les années soixante-dix : pas d’ordi, pas de portable, on buvait l’eau des fontaines, on faisait du vélo sans casque, on commençait à peine à mettre une ceinture de sécurité en voiture, on avait les cheveux longs… et puis en seconde j’avais un cours de dactylo, apprendre à taper à la machine avec tous les doigts. Les filles s’appliquaient, on ne sait jamais : secrétaire… les garçons faisaient les garçons sauf moi : je me suis dit que ce serait vraiment utile d’apprendre et j’ai appris. Du coup, ensuite, j’ai pu travailler mes livres à la machine à écrire, j’en avais une petite portable dans tous mes voyages. Puis quand l’ordinateur est arrivé et quand j’ai enfin compris comment ça marchait, je m’y suis mis. Au début je ne pensais pas qu’on puisse écrire un poème à l’écran, gérer le texte oui, mais créer voyons… et puis il y a eu le mammifère à lentilles et il a tout fait voler en éclat mes certitudes… oui, aujourd’hui je crée pratiquement tout sur écran. Presque. J’ai toujours un carnet ou un cahier avec moi pour des idées, des fragments, des haikus.

A quoi cela vous sert d’écrire ?
Écrire au début ça m’a servi à me comprendre, j’écrivais mes idées, mes émotions, mes pensées. Ensuite ça m’a servi à dire des choses sur le monde, sur les autres. Ça me sert aujourd’hui toujours à ça mais ça me sert aussi à jouer avec les mots, à inventer des histoires. J’aime bien qu’on me raconte, j’aime bien raconter. Ça m’amuse beaucoup.

Pourquoi la plupart de vos poèmes parlent d’animaux ou utilisent des animaux pour faire passer des messages ?
J’aime les animaux et surtout leurs noms. Avec leurs noms, on peut jouer. J’aime bien jouer avec les mots. Avec les animaux, à l’écrit, on est libre. On peut tout dire, se moquer, inventer, réfléchir, jouer. On les retrouve d’ailleurs dans d’autres livres. 1 517

Pourquoi certains poèmes sont quelque fois compliqués à comprendre ?
Le poème est un texte court, mais jamais aussi simple qu’il en a l’air. Un poème, c’est toujours un peu mystérieux, souvent mille feuilles. Dans ce livre en particulier j’ai voulu travailler sur l’idée qu’un poème, qu’un livre, c’est plein de secrets. Et ces secrets, si l’auteur s’amuse à en glisser volontairement, c’est un jeu avec soi-même avant tout et avec le texte en cours d’élaboration, c’est au lecteur de les découvrir. Il n’est pas obligé, mais s’il entre en lecture fine, il découvre plein de petites choses et il se dit : « ah wouaih, ça c’est cool ! malin etc. »
Dans le livre avec Johan on a glissé aussi des secrets, des pages qui se parlent, des clins d’œil…
Bref, un poème, un livre et pas que dans la poésie, c’est plein de surprises à découvrir une fois qu’on a lu l’histoire une fois. Un exemple les Astérix de Goscinny : montrer !

Pourquoi écrivez-vous des livres ? C’est une des rares choses que je sais un peu faire, comme la cuisine, la classe, le ski, la nage et la marche.

Pourquoi écrivez-vous des textes avec des rimes ? La rime ce n’est pas elle qui fait le poème. Si on l’utilise par contre elle permet de jouer avec le poème, la rime elle va imposer ses règles, apporter des mots inattendus. C’est un jeu, on réussit parfois, on perd de temps en temps, on est moyen souvent. C’est comme ça. J’aime bien jouer avec elle

La création

Quelle est votre inspiration quand vous écrivez des livres ?

- La presse Lire 1 517 pieds sur le papier
- Les animaux
- La montagne, la mer, la nature Montrer photo haïkus
- La préhistoire, l’histoire
- Le quotidien, les choses qui surprennent, décalent lire Croquer l’orange
- Les artistes, montrer maisons bleues et vivre m’étonne par ex

le 1 mars, un mail du professeur :
Salut Patrick,
… mes élèves ont lu ton livre pendant les vacances, j’ai fait un petit contrôle de lecture style « donner le prix du meilleur poème à … et justifiez, le prix du poème qui fait rêver à … et justifiez, etc…  »
et je vais lire ça demain, ensuite on a travaillé sur l’interrogation et ils vont te rédiger des questions demain,
je te les enverrai le soir même ou vendredi.

Ensuite on va essayer de faire un petit recueil de poèmes inspirés des tiens. Il y aura un poème avec des questions, un poème plein de jeux de mots, un poème qui fait rêver / réfléchir, et peut-être qu’on pourra y ajouter ce qu’ils auront fait avec toi !
Voilà, n’hésite pas à me rappeler.
A bientôt
Adrien