PATRICK JOQUEL Sur ce site, mon agenda des manifestations, des animations ainsi que les dernières publications.

mars

Mars
© Patrick Joquel
www.patrick-joquel.com

Je rêve de Mars
de la planète
pas des mois

la nuit
mes yeux
rêvent
et j’embarque à leur bord

*
Au premier thé du matin
Jupiter et Vénus ensemble
accoudés au comptoir du ciel
papotent avec moi
- Es-tu sucre ou bien miel ? 
- Sucre blanc ou sucre roux ?
- Miel de châtaignier, miel de bruyère ou bien d’arbousier ?
Je leur réponds doucement
sans froisser leurs trajectoires
- Miel des pentes de Tarsis

*
Mars
août2003
La nuit
malgré les lumières caniculaires de la Côte d’Azur
du balcon je regarde son poing rouge marteler le ciel

Je songe à mille questions

Saurons-nous créer là-bas une cité sans uniforme
?
Qui retrouvera pleine une amphore de vin de lavande
?
Qui dénichera la vieille Hiroko
?

Les livres inventent le réel
aussi sûrement que les rovers
cherchent des traces d’eau
et

de whisky
?

*
janvier 2 004

Beagle 2 n’émet pas
le songe est toujours possible
a-t-il succombé aux charmes d’une martienne aux yeux d’or
?

Spirit résiste
il photographie un sol rouge
sable et cailloux
il roule
il explore
il émet
il m’émotionne

je ne me serai jamais cru capable d’éprouver de la tendresse pour un robot

de la tendresse
oui

*
Rocking chair and pipe
je regarde Mars
et je l’imagine
ce robot électronique
jouer ses mécaniques

Sommes-nous si différents de lui
avec notre esprit de chair électrique
et nos muscles
?

*
Prenons la question à contre écrou

Imagine
un Spirit dans la rue

Ce serait un matin semblable à tous les matins
la bouilloire chanterait
bien avant l’aube je sortirai respirer la nuit
il serait là
il enverrait ma photo à son poste de contrôle
les contrôleurs
surpris et joyeux
s’interrogeraient sur mon degré de conscience

Oseraient-ils publier cette photo en une de leurs journaux
?
Que dirait-il de mon corps
?
Que diraient-ils
?
Est-ce que je respecterai cette science inconnue
?
Est-ce que je la laisserai explorer la rue
?
Forer le goudron
?
Ou bien
est-ce que je caillasserai le mystérieux inconnu
?
Est-ce que je téléphonerais au Ministre des Surprises
?
À un journaliste
?
Est-ce que je garderai le secret
?
*

janvier 2019

Comme j’aimerai partir pour Mars
écrire le carnet de cet improbable voyage

*
Les dunes de Mars
pole nord
sables basaltiques
recouvert de neige carbonique
en hiver

Comme j’aimerais y skier

Être enfin là bas
comme une nouvelle inauguration de l’espèce
un homme
libre et désarmé
inventeur d’un respect nouveau

Un Martien

Tout simplement

*
Si j’embarquais demain sur Mars
j’irai la veille marcher sur mes sentiers préférés du Mercantour
je photographierai des paysages
j’enregistrerai les sons de la montagne
je ramasserai aussi quelques pierres pour leur rugosité
d’autres pour leur douceur
puis je retournerai à Staithes enregistrer les rumeurs océaniques
et à Farne Island au printemps pour couver les oiseaux marins
je passerais dans l’Estérel cueillir l’odeur mimosa du mistral en hiver
j’irai filmer les pélicans du Sine Saloum
les poissons colorés des Philippines
je ferai une provision congelée de raviolis de chez Rosine

enfin je retournerais au désert
pour garder sous la langue
la saveur d’un thé à la menthe partagé à même le sable

*
Opportunity ne répond plus
silence
Mars redevient lointaine
les laboratoires travaillent
le rêve d’un nouveau voyage

* 2021
Persévérance roule sur Mars
dans un cratère
un ancien lac
à l’affût des traces de vies passées

Véhicule automatique
spatial couteau suisse
des photos
un désert rouge au crépuscule verdâtre
palpite sous mes paupières

*2022
Ingenuity
Premier vol
mini vol certes mais premier vol réussi
atmosphère légère
hélices à grande vitesse
programme automatique informatique
télécommandé en amont
impossibilité d’agir en direct
prouesse technologique
prouesse programmatique
ça laisse rêveur

*
Forages
photographies
émissions
ça bosse aussi dur sur Mars

rêve d’une planète repos

© Patrick Joquel