PATRICK JOQUEL Sur ce site, mon agenda des manifestations, des animations ainsi que les dernières publications.

bonjour

Bonjour, dans l’ordre sur cette page : le haïku/photo du jour puis dernières parutions,et en quasi quotidien photos et leurs haïkus ou tankas,
prochain voyage livre : samedi 10 septembre : salon du livre de Breil/Roya
**
la photo/haïku du jour, les précédentes, juste après les dernières parutions.
***
août 2022

13

des milliers d’années
me contemplent sans un mot
je me tais aussi

les dernières parutions :


Regards félins, photos Flora Divina-Touzeil et haïkus ou tankas de Patrick Joquel (haïcats ou tankats plutôt) : Flora vit en Normandie. La Callas du Baux, appelée ainsi car elle miaule comme une soprano, l’accompagne souvent au jardin et dans ses promenades.
Quant à Patrick, il arpente son terrain de jeu entre le Mercantour et la Côte d’Azur, en passant de temps en temps par le jardin de Flora et de La Callas.
Tous les trois s’interrogent  sur le regard que chacun porte sur le monde. Parution octobre 2021
*

3e tirage en onze mois. ce qui nous amène à 600 exemplaires pour ce semainier perpétuel. Toutes les photos sont prises dans le Parc Naturel Régional des préalpes de Grasse. Une page par semaine comme une fenêtre sur la beauté, le silence et la méditation. Parution novembre 2020.

*
août 2022
12

La pleine lune
illuminait la plaine
et dans les dunes
un abri de fortune
claquait sa toile au vent
Noël rêvait son étoile
petite laine et mitaines
un songe de migrants
ou de fillette
aux allumettes

(c)Patrick Joquel
Mots migrateurs
éditions Corps Puce
unwhiteit.com

https://www.patrick-joquel.com/textes/echos/

11

derrière ces robes
combien de vies d’ateliers
combien d’espérances
?

10

La délicatesse
De tisser sa vie au monde
Fragile et léger
9

désir d’emprunter
ce cheminement obscur
interdit aux plumes
j’entends la rumeur des vagues
ça m’intrigue et m’interroge

(c)photo Flora/haïku Patrick

08

un secret de source
illumine le silence
tu peux vivre ici

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

07

qu’y a-t-il derrière
on imagine en passant
mille et un mystères

05

un lent crépuscule
berce de lentes lumières
la chaleur s’apaise

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com
04
cet instant miroir
de sérénité parfaite
cadeau du matin

03

alors picorer
du grain d’ombre ou de lumière
?
j’hésite j’hésite

(c)photo Flora/haïku Patrick
02

ici d’une oreille
le rêveur balaie le vent
les stipes le peignent

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

01

je suis un grutier
et je lève le soleil
j’aime ce travail

juillet 2022

31

la mort à l’affût
et l’insouciance gourmande
d’un joyeux moment

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
30

écouter un lac
jouer avec tous ses bleus
jusqu’à l’Amérique

29

V’là qu’ça la reprend !
Faut qu’j’reprenne la pause !
fais comm’ci ! Comm’ça !
(c)photo Flora/haïku Patrick

28

la fugacité
dévoile à nos yeux rêveurs
sa vitalité

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com
27
4
comme un ver luisant
il brille inlassablement
l’appel de la grue

26

essaie donc un peu
de te percher plus haut qu’moi
moi j’dis t’yarriv’po

(c)photo Flora/haïku Patrick

25

suivre leurs destins
tel est leur désir profond
où donc est le Nord
?

24

où est le réel
?
où se cache le vivant
?
ici ou bien là
?

(c)photo Flora/haïku Patrick
23

au Japon les peintres
peignent les grues migratrices
moi je les photographie

22

l’été la saison
du travail et de la sieste
le soleil à l’ombre

21

toujours rien à gauche
alors on peut traverser
à nous l’Amérique
(c)photo Flora/haïku Patrick

20

crâne ébouriffé
les vents et tous leurs silences
cueillent le marcheur

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com
19

ce bleu provençal
son crépitement cigales
j’aime son odeur

18

sans peur d’aucun monstre
je flotte au-dessus du vide
l’élégance étanche

(c)photo Flora/haïku Patrick

14

le tronc solitaire
témoigne de quels passés
de quelles tempêtes
?

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com
13

drapeau de juillet
attend son premier glisseur
pour claquer la joie

12

le monde est rangé
bernaches en file indienne
pédalos rangés

(c)photo Flora/haïku Patrick

11

quelles profondeurs
cache ce béant mystère
quel murmure ancien

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

10

temps contemplatif
au jeu du plus immobile
je suis le perdant

09

fin mai brume et glaces
à peine un léger bruit d’eau
à peine un frisson

08

qui a donc construit
cet abri sous le rocher
?
mystère et respect

007

sur le seuil songeur
je contemple les années
et cherche les ombres
où sont les voix des bergers
qui porte aujourd’hui leurs gènes
?
06

la rumeur des vagues
si difficile à entendre
temporel vertige

05

un café en main
l’astronome offre une pause
au patient cosmos

03

paresse la brume
et le pas lent du marcheur
oublie son sillage

02

la couleur d’un jour
son odeur et sa musique
le passant les goûte

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

01

ça tient à un fil
le monde et tous ses bidules
relax et enjoy
**
juin 2022
30

semis camouflage ?
tentative anti exil ?
désir de racines ?
le monde est plein de questions
et j’ai si peu de réponses

(c)photo Flora/haïku Patrick29

inlassablement
des milliers de sauterelles
jouent aux chardons bleus

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

28

ce jour de voyage
démarre d’un bon quignon
la vie de plateau

(c)Patrick Joquel
www.patrick-joquel.com

27

pour l’été choisir
un régime de bananes
objectif sveltesse

(c)Patrick Joquel
25

traverser la rue
pour dénicher du boulot
mission impossible

(c)Patrick Joquel
24

vent inexistant
mais humidité dans l’air
Je tire ou je pointe
?

(c)photo Flora/haïku Patrick
23

la vie si légère
m’échappe totalement
j’en connais si peu

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com22

miroir matinal
séance de maquillage
et brosse à beauté

(c)Patrick Joquel

19

ce matin j’ai vu
le héron des Batignolles
pêcher un poisson

*18

entre deux averses
les cailloux comptent leurs gouttes
l’odeur de la pluie

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com
17

Hey ! Tour de contrôle
nous arrivons à bon port
où donc est la presse
?

(c)photo Flora/haïku Patrick
15

dix mille pensées
dans un bassin capital
juste le silence

14

en ce jour de juin
la question existentielle
du choix pour la sieste

(c)photo Flora/haïku Patrick
12

présence absolue
à l’écoute du silence
fragile beauté

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

"http://www.patrick-joquel.com/wp-content/uploads/2011/05/berger-galactique.jpg">
berger galactique
je caresse chaque étoile
sans rien oublier

(c)Patrick Joquel

02

silence infini
le bois témoin du passé
effrite les jours

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com
1

les couleurs du rire
pépitent les voix des gosses
les anciens savourent

(c)Jorge Vargas (photo) et Patrick Joquel (haïku)

mai 22

31

ohé de la presse
ici aujourd’hui j’y suis
allez au boulot

26

créer des virages
oublier la ligne droite
entrer au sauvage
explorer ses hauts côtés
programme d’un décalé
(c)photo Flora/haïku Patrick

25

juste avant la pluie
je contemple ces gris ciel
dix mille nuances

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel

www.carnetphotographique.com
24

Aurore silence
Et le marcheur ébloui
Suspend son chemin

22


cailloux et nuages
ensilencent tout l’espace
le vent m’ébouriffe

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

21

la futilité
de l’instant je la savoure
à grande vitesse
20

me laver du monde
et de toutes ses poussières
rien de plus urgent

(c)photo Flora/haïku Patrick

19

les prunelliers jouent
au jeu de la voie lactée
abeilles filantes

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com
18

dis pourquoi la mer
te fascine-t-elle autant
?
sa respiration
?

photo Jorge Vargas/haïku Patrick Joquel
www.patrick-joquel.com

17

le pays respire
sous le pas du randonneur
regard grand large

(c)Patrick Joquel

11

non la gourmandise
n’est pas un vilain défaut
c’est un art de vivre

10

je suis hors d’atteinte
le grillage me protège
du grand danger blanc
(c)photo Flora/haïku Patrick

09

oublier la nuit
quitter l’ubac pour l’adret
droit vers la lumière

(c)Patrick Joquel

08

Le vieil arrosoir
se souvient d’anciens printemps
je me désaltère

(c)photo Flora/haïku Patrick

007

plus de cris d’enfants
solitaire et silencieuse
la vie se souvient

(c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

06

Solitaire en crête
je regarde les nuages
s approcher de moi
j aimerais marcher sur eux
ou bien nager leur écume
(c)Patrick Joquel

05

les myosotis bossent
je me souviens des amis
assis à la table

(c)photo Flora/haïku Patrick

04

le moindre interstice
accueille l exubérance
de multiples vies
(c)Patrick Joquel

03

le temps d’un repas
les trois mousquetaires
fleurissent leur sieste

(c)Flora/Patrick

Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l’auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L111-1 et L112-1 du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdit sans autorisation du titulaire des droits.