PATRICK JOQUEL Sur ce site, mon agenda des manifestations, des animations ainsi que les dernières publications.

bonjour

Bonjour, dans l’ordre sur cette page : dernières parutions,blog quasi quotidien, *

calendrier perpétuel Photos-Haïkus]
Laurent photographie régulièrement le haut pays de Grasse sur les sentiers dans le Parc naturel régional des Préalpes d’azur. Patrick accompagne ses photos de haïkus. Ensemble, ils proposent un calendrier perpétuel : un semainier. Petit objet à poser sur son bureau ou ailleurs et durant une semaine une photo et son haïku accompagnent le regard. Présence silencieuse d’un instant nature.
Un petit objet à contempler, pour s’aérer… Rêver…
Un petit objet à s’offrir ou à offrir.

J’ai le plaisir de vous présenter ce calendrier hebdomadaire de 54 pages, fruit de la rencontre d’un photographe et d’un poète. C’est un recueil de nos photos-haikus réalisés pendant près de deux ans, de semaines en saisons, dans le Parc naturel régional des Préalpes d’Azur. Il est au format paysage, A5, avec chevalet, aux éditions de la Pointe-Sarène.
Nous vous le proposons en commande au tarif de 15€.
Tous les détails pour passer commande ici : http://www.carnetphotographique.com/index.php?/

*
décembre
4

écharpe de brume
tu flottes léger au monde
simplement heureux

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

3

présent
comment vivre un autre temps ?
Ici tout est si mouvant
chacun ses jours sur la Terre
et chacun sa peine ou sa joie

©Patrick Joquel

2

Derrière un sourire
tant d’êtres vivants se cachent
vraiment seuls au monde ?

(c)Photo Flora/haïku Patrick

1

désir de blottir
ses envies sous la douceur
d’un regard d’automne

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel

Novembre
30

un petit pont suffit dit la légende
pour changer d’univers
après cent ans d’une vie aquatique
l’envol du dragon
©Patrick Joquel

29

le sage au vieux mur
comment entendre sa voie
suivre son regard
?

(c)Photo Flora/haïku Patrick

28

expire et inspire
le paysage entre en toi
et t’emporte au loin

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com
27

ici la mer n’a pas toujours été présente
toi non plus
le soleil matin oui
mais tu préfères croire
à l’immuable

(c)Patrick Joquel

26

dernière nouvelle :
l’exotisme poétique
creuse son chemin

(c)Photo Flora/haïku Patrick

25

il vient en visite
le grand dieu des énergies
enfile ta veste

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

24

les vents façonnent cet équilibre
jusqu’à me sculpter
tout nu sur le fil d’une aiguille
seul joueur d’un air oriental
et libre
(c)Patrick Joquel

23

le désir d’ailleurs
guette l’arrivée du vent
pour vivre plus loin

(c)Photo Flora/haïku Patrick
22

tu te sens léger
prêt à jouer jusqu’au ciel
ton jeu de marelle

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

21

devenir caillou
devenir chêne solaire et bleu
être à l’instant
ce que la Terre est à l’espace
présent et mouvante

20

pour changer d’époque
Prends le tunnel temporel
sinon un poème

(c)Photo Flora/haïku Patrick
19

quand je les entends
la nostalgie des Far West
chatouille mes pieds

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

18

contempler rêver
se souvenir des chemins là-bas
des crêtes et des beautés secrètes
patience
avant d’y retourner

17

sorcière dis-moi
pour un monde plus félin
laquelle des trois

(c)Photo Flora/haïku Patrick

16

on a du boulot
pour des centaines d’années
autant de nuits blanches

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

15

bien plus légères
que les boules
beaucoup plus sensibles à la météo
et plus flottantes au lancer
pétanque d’automne

(c)Patrick Joquel

14

Chauffeur s’il vous plaît
l’auberge des trois mulots
sans cahots !… J’attends !

(c)Photo Flora/haïku Patrick
13

ce monde curieux
jusqu’à en perdre la boule
je l’aime absolu

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

12

comment oublier
que je suis si petit
si peu de poids sur le monde
si peu de mots pour un poème
il est temps de marcher

(c)Patrick Joquel

11

ruminer jusqu’à
en devenir de bois mousse
tradition normande

(c)Photo Flora/haïku Patrick
10

silence herbes rases
à caresser les dolines
mon regard ronronne

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

9

désirs multidirectionnels
envie de suivre tous les vents
de chevaucher les azimuts
et de plonger
dans l’espace

Patrick Joquel

8
j’ai tenté l’automne
sans dorer d’un seul poil
alors je descends

(c)Photo Flora/haïku Patrick

7

les couleurs absentent
les silences du silence
vaguent le regard

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel

6

je suis le silence
et la mer si tranquille
j’attends son regard
son souffle et sa chaleur
nouveau jour et toujours le même homme
?
© Patrick Joquel

5

silence immobile
être là seconde à goutte
goûter la présence

(c)Photo Flora/haïku Patrick

04

le jour si léger
il silence en ocre roux
le marcheur d’automne

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com
03

un soupçon d’infini
médite ici jour après jour
je l’accompagne un léger moment
le temps d’une pause
sans paroles

(c)Patrick Joquel
02

crash d’hélicoptères
on attend le cantonnier
futur échoué

(c)Photo Flora/haïku Patrick

01

ici et ailleurs
le rêveur instantané
claque des paupières

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

Octobre 731
31

bunker pour aigles
l’ingéniosité des humains
et leur talent
juste pour garder une frontière
quand la Terre est à tous

30

vous en avez marre
de vous laisser plumer
l’étang vous accueille
pour un temps de flottement
cocooning et confit inclus

(c)Photo Flora/haïku Patrick
29

solstice parfait
l’orientation du dolmen
quel mystère à l’Ouest ?

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com


toujours l’illusion
de me croire à l’infini
je suis un passant

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com
28

Tous ces cailloux à ranger un à un
juste y penser m’épuise
siester comme une pierre
est mon plus grand désir
aujourd’hui

(c)Patrick Joquel

27

la grenouille absente
à mon tour la météo
chaussez donc vos bottes

(c)Photo Flora/haïku Patrick

26

partir te saisit
et ce désir te dissout
la vie éphémère

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com
25

quotidien rappel
je suis un tout petit être hébergé
sur une minuscule planète
et en sursis permanent

(c)Patrick Joquel

24

Même à contre-jour
on ne dit plus « un chat noir »
je suis chat poil d’ombre

(c)Photo Flora/haïku Patrick

23

ton regard engage
tout ton corps toute ton âme
désir d’explorer

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

22

pendant que la terre tourne
je prends le temps de me poser là
d’ouvrir un monde
et d’en tourner les pages
lire m’envole

(c)Patrick Joquel
21

instant zen plaisir
à guetter l’oiseau de jade
et le bref reflet
d’une feuille à son envol
être chat tout simplement

(c)Photo Flora/haïku Patrick
20

variations subtiles
les droits à la différence
vivent ici libres

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

19

la lumière et le silence
m’accompagnent
toujours le même pas
le même rythme avec autant de songes
que de feuilles au vent

(c)Patrick Joquel
18

un instant de grâce
et croasser la beauté
rêver d’être un cygne

(c)Photo Flora/haïku Patrick

17

que pensent les herbes
de l’univers infini ?
Peut-être une graine 
?

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

16

la légèreté
qu’en connais-tu
dis-moi calcaire qu’en connais-tu
peut-être le souffle et l’accueil
de tes grands espaces

(c)Patrick Joquel

15

mûrir mes prunelles
au jeu du caméléon
regarder le temps

(c)Photo Flora/haïku Patrick

14

toute petite sphère
bercée par la lumière

au rythme de la houle
toute petite boule

il fut long le chemin
pour inventer la main

au rythme des atomes
battent les cœurs des hommes

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

13

chaque aurore une pierre
et le vent pour les éparpiller
demeurent les blanches des grands jours
ou celles
des sombres soirs

(c)Patrick Joquel

12

capitaine au long cours
choisis ton prochain vaisseau
promotion d’automne

(c)Photo Flora/haïku Patrick
11

Apprivoiser l’eau
puis oublier sa présence
où s’en vont les hommes
?

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

10

tu rugis de lumière
et tes couleurs s’éparpillent
elles pénètrent nos yeux
illuminent nos regards
vivre est si fort

(c)Patrick Joquel

9

chercher le bonheur
sur un trèfle à quatre gouttes
challenge équilibre

(c)Photo Flora/haïku Patrick
8

des milliers d’années
fugace présence humaine
silence et respect

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com
7


je ne me lasse pas de ces aurores
dire que j’en verrai si peu
ne m’effraie pas
je les aurai vus
c’est déjà ça

© Patrick Joquel

6
habiter ici
sur les rives du lac jaune ?
étrange pays

(c)Photo Flora/haïku Patrick

5

l’odeur matinale
d’un bosquet de marjolaine
rêve de pizza

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

4
j’aime bien les sommets
leur infini silence aérien
l’envie de marcher frémit le sac
cape au vent
cap horizon

© Patrick Joquel

3

affût automatique
il est donc encore en vie
l’éléphant des bois
(c)Photo Flora/haïku Patrick

2

ici le silence
porte saveur de lumière
psaume à pas feutrés

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com
11

ici le silence ouvre un œil bleu
j’y baigne ma vie et mon corps
comme on plonge nu
dans un solo de saxo
paisible

(c)Patrick Joquel

septembre
30

mission cancanade
protection du territoire
étranger : dehors !

(c)Photo Flora/haïku Patrick
29

tu croques la vie
je savoure la rencontre
un instant de grâce

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
28

humble et taciturne
il déploie sa passion d’hémisphère
un silence ocre mon regard
clin d’œil complice
je me sens moins seul

(c)Patrick Joquel

27

silence mouillé
d’un petit matin brouillé
sentiment d’automne

(c)Photo Flora/haïku Patrick

26

croisement furtif
je marche à présent léger
heureux du cadeau

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

25

horloge flottante
ce matin tout tremble
l’eau la lumière et mon regard
à l’endroit comme à l’envers
vivre est un pur hasard

(c)Patrick Joquel

24

la question dix-sept
je l’ai envoyée au vent
j’attends la réponse

(c)Photo Flora/haïku Patrick

23

nos pas à l’arrêt
et chacun regarde l’autre
la vie suspendue

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

22
grisaille et silence
là, au chevet de l’aurore
les cailloux somnolent
leurs rêves m’échappent
tant de mystères et de secrets

(c)Patrick Joquel

21

couleurs et lumières
l’éclat changeant du pays
savoure mes yeux

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com
20

contempler le temps d’un silence
les jeux de l’eau si multiples
l’usure des rocs
rien ne dure ici
sauf peut-être le vent

(c)Patrick Joquel
19

vivant tu t’en vas
cahin-caha et le rire
d’un marron moqueur

(c)Photo Flora/haïku Patrick

18

le temps et ses vagues
démantèlent un à un
mes bonheurs enfuis

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

17

cet instant unique
et renouvelé chaque jour
frontière fugace
entre un avant et un ensuite
à cheminer
(c)Patrick Joquel
16

l’infini silence
de cet étang m’interroge
réflexion si floue

(c)Photo Flora/haïku Patrick

15

brumes du passé
dans ces murs démantelés
juste le silence

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel

14

certains jours
la lumière saisit la Terre
et jusqu’au ciel
son intensité m’ensilence
et m’épincelle en profondeur

(c)Patrick Joquel
13

la proche merveille
et le regard éphémère
l’instant de lumière

(c)Photo Flora/haïku Patrick

12

un trésor discret
surprend la méditation
d’un marcheur heureux

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

11

j’ai marché dix mille chemins
accueilli autant d’arbres
d’aubes et de silences
je ne sais toujours pas vraiment
qui je suis

photo Jorge Vargas/texte Patrick Joquel
10

au programme de ce jour si bleu
la danse des étincelles
et le pas du randonneur suit le rythme
paupières légères

(c)Patrick Joquel

09

un monde nouveau ?
recherche tous azimuts
en cours, en espoir

(c)Photo Flora/haïku Patrick

08

l’automne et ses vagues
marchent jusqu’à l’horizon
j’irai bien plus loin

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel

www.carnetphotographique.com
07

le rouge envahit
la ville il est temps d’aller
respirer ailleurs

photo Jorge Vargas/haïku Patrick Joquel
06

le silence est un pays
dont on ne part jamais vraiment
cependant
quand on y revient
on retrouve un sourire oublié

(c)Patrick Joquel

05

sur la terre ferme
je perds le nord et le sud
tout est si flottant

(c)Photo Flora/haïku Patrick

04

marcher sur la lune
explorer mers et cratères
ce rêve d’enfance

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com

03

assis au bord du lac
je m’interroge sur la transparence
et je quitte le sens du réel
pour les reflets
du songe

(c)Patrick Joquel

02

oui je suis modèle
et pour la postérité
mille et une poses

(c)Photo Flora/haïku Patrick

01

l’odeur de septembre
et son goût d’ocre silence
frissonnent mes yeux

c) Laurent Del Fabbro/Patrick Joquel
www.carnetphotographique.com