PATRICK JOQUEL Sur ce site, mon agenda des manifestations, des animations ainsi que les dernières publications.

TEXTES

Une nouvelle rubrique qui accueillera des textes inédits en cours d’écriture  » Work in progress »
ou bien des textes endormis (livre épuisé).
Le 1 : Quelques mots migrateurs
travail en cours comme l’actualité… essai de mettre des mots sur ces vies, ces émotions… je ne sais pas… publié en juin 17 par les éditions Corps Puce.
Le 2 : entre écritoire et table à cartes, 16 juin 2017
le 3 : Un grain de sable dans le Sine Saloum 1 juillet 17
le 4 : Que sais-tu des rêves du lézard, Magnard, mis en ligne 15 juillet 17
Le 5 :le bruit d’un brin de bambou 24 mai 2017
*
L’atelier d’écriture à l’école
Enjeux

Apprendre à écrire c’est signer, se dire au Monde.
A l’école l’enfant écrit. Apprendre à lire et à écrire cela se construit en parallèle. L’un nourrit l’autre et réciproquement. L’enfant apprend à former les lettres dans le bon sens, le sens d’une écriture fluide et ce n’est pas facile ni pour lui ni pour le pédagogue. Ce geste met en jeu des connexions nerveuses complexes pour des gestes fins. Gestes qui signeront au fur et à mesure sa personne. En effet on reconnaît quelqu’un à son écriture. L’enfant apprend ainsi à écrire son prénom d’abord en majuscules d’imprimerie dans les premières années de maternelle puis à partir de la dernière année il se lance dans l’écriture cursive, avec son prénom d’abord puis d’autres mots, d’autres prénoms, papa, maman, les jours de la semaine etc. autrement dit le geste d’écrire d’abord et avant tout signe son identité personnelle. L’enfant devient capable de poser son prénom sur le monde.

Cependant, Ecrire c’est aussi autre chose
C’est un moyen de se dire au monde ; de dire le monde ; c’est aussi un jeu ; c’est aussi un plaisir et une difficulté, voire une résistance… Il nous reste à enseigner l’écriture à hauteur d’homme. Une écriture qui engage l’enfant comme l’adulte dans son humanité, dans son être profond. Une écriture qui permette à chacun de pétiller. D’avoir l’esprit et les yeux qui brillent, qui sourient…

L’atelier d’écriture à l’école est un moyen pour enseigner le savoir écrire et le savoir lire. Il ne s’agit pas de transformer les enfants en de futurs poètes ou romanciers ou journalistes… ces choix-là dépassent le pédagogue. Il s’agit simplement de leur donner les clefs pour jouer avec les mots, pour se saisir des mots et dire le monde autant que de se dire au monde. Il s’agit simplement de vivre à hauteur d’humanité. Les classes qui réussissent à écrire ainsi ont un petit quelque chose de bien humain, on y rit, on y écoute, on vibre ensemble et ça pétille ! L’atelier d’écriture à l’école poursuit un troisième objectif un peu caché et non officiel : construire du savoir-être.

C’est à ce niveau d’humanité là qu’Alain-serge Dzotap intervient depuis une quinzaine d’années. Sa présence sur du long terme auprès du public scolaire permet d’avancer vers ce savoir-être. Il donne un plus d’humanité aux apprentissages. Il est urgent qu’un maximum d’enfants puissent bénéficier de cet apport, urgent aussi que ce travail soit reconnu à sa juste valeur.

Patrick Joquel
www.patrick-joquel.com
ceci est un poilune, éditions Corps Puce 2015